Grand Dossier : Compagnie Asky, est venue révolutionner sur le continent

– A la tête du trafic aérien en Afrique trône une compagnie panafricaine dont le système identitaire repose sur deux couleurs seulement : le marron et l’or. Asky, puisque c’est d’elle qu’il s’agit

est venue révolutionner sur le continent ce secteur qui était pendant longtemps domaine de prédilection des pays européens, asiatiques et les Etats Unis.

Depuis son lancement en 2010, la compagnie Asky, a simplifié le déplacement des voyageurs, mieux encore, elle a mis fin aux souffrances de ces derniers en mettant en place une ligne internationale de premier plan reliant directement vingt-trois (23) capitales politiques et économiques en Afrique de l’ouest et centrale entre-elles. Finis donc les trajets fatiguant et tutti quanti.

En effet, selon plusieurs observateurs, elle est devenue ainsi la compagnie préférée de la majorité des voyageurs africains qui ont désormais fait d’elle, leur marché de choix.

Ces mêmes observateurs, pensent que la compagnie a contribué au développement du tourisme entre Etats africains et avec ceux du reste du monde et par ricochet le développement des affaires dans ces pays en créant des liens étroits entre eux.

D’ailleurs ce n’est pas un hasard, puisqu’elle est créée par des institutions financières de la sous-région notamment la Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC), la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) et le groupe Eco Bank.

Les six (6) + d’une compagnie qui fait la fierté de tout un continent

On ne peut parler d’Asky sans parler de la compétitivité de ces prix et surtout du confort enviable au sein de ces appareils. C’est d’ailleurs ce qui la singularise de ses concurrents. Le plus, c’est que la compagnie offre des vols réguliers. Chaque semaine elle offre plus de 200 vols et transportent plus de 11000 passagers.

Sur le plan sécuritaire, Asky, dispose d’une équipe très efficace pour assurer la sécurité des personnes et des biens dans tous les aspects du vol. Dans ce registre, il ya lieu de souligner que le système de gestion de la sécurité mis en place par la compagnie lui a valu en 2015 l’obtention du certificat (IATA OperationalSafety Audit).

Sur le plan environnemental : Conscient des enjeux environnementaux, Asky lutte contre la pollution en mettant sur les lignes uniquement que des avions de nouvelles générations qui polluent moins.

Sur le plan social, Asky en ayant permis des liaisons directes entre les états, facilite l’intégration culturelle et sociale. En effet pour quitter un état francophone pour se rendre dans un état anglophone, ce n’est plus un souci. Les africains peuvent se déplacer où ils veulent, faire leur commerce et côtoyer d’autres horizons et d’autres cultures à travers l’Afrique et le monde.

Pour ce qui concerne les avantages du client, chez Asky, le client est toujours Roi. En effet, la compagnie se dit fidèle au respect de la ponctualité. Les départs des vols sont respectés à la seconde et souvent même les avions partent bien avant l’heure indiquée. Tout cela pour, disent les responsables, éviter que les passagers n’attendent longtemps.

Aussi, le service d’accueil est irréprochable, surtout avec des plats de qualités et aux normes internationales tout en respectant les goûts du passager.

Découvrir des sièges spacieux, lire des magazines embarqués et déguster un verre de champagne ou de jus de fruit, voilà les avantages que bénéficie le passager classe « affaire ». Ce dernier jouit aussi de l’avantage des salons sur tous les réseaux où il peut se détendre ou travailler en attendant l’embarquement.

Sur le plan aviation : il faut reconnaître que la compagnie Asky possède les meilleurs avions en termes de transport aérien sur le continent.Les flottes sont modernes et avérées et surtout confortables avec des cabines éclairées, des coffres spacieux et un très faible niveau de bruit dans l’avion permettant de rendre le trajet très confortable.

Enfin, Asky fidélise ses clients en leur permettant de gagner de l’argent à chaque voyage. Il s’agit du programme « Asky Club ». Ce programme permet au voyageur de s’inscrit sur une plateforme et à chaque fois qu’il voyage il reçoit un bonus de gain qui augmente au fur et à mesure qu’il voyage via la compagnie.

Somme toute, plusieurs personnes avisées reconnaissent que Asky est la meilleure compagnie aérienne d’Afrique et qu’elle s’est inscrite dans une démarche résolutive pour permettre l’intégration africaine et cela mérite d’être encouragée.

D’ailleurs les chefs d’état d’Afrique l’ont compris. C’est justement pour accroitre cette intégration africaine que le marché unique du transport aérien a été lancé la semaine passée lors du sommet des chefs d’état et de gouvernement d’Afrique. Ce projet bénéficiera à la compagnie panafricaine Asky dont le siège est à Lomé depuis son lancement.

La compagnie avait déjà obtenu plusieurs prix, notamment, « l’Aviation and Allied Business Award of Best Performance in the Aviation Industry » en 2015, « The AfricaCompany of the year » en 2014, trois autres prix au cours de cette même année 2014. Mais bien avant, elle avait reçu en 2013, « AfricaTravel Awards » et « Best EconomyAirline in Africa ».

A l’origine de cette prouesse, un homme érudit

Il serait préjudiciable de braquer les projecteurs sur la compagnie panafricaine Asky sans mettre sous les feux de la rampe, l’homme qui en est le principal initiateur. Gervais Djondo, l’économiste togolais, puisque c’est de lui qu’il s’agit incarne une véritable, « sucess story », qui sous d’autres cieux ferait objet d’une étude minutieuse dans les grandes universités.

Formé en France, à l’Institut des hautes études d’outre-mer (intégré à l’ENA en 2002) et à l’Institut des sciences sociales du travail de l’université de droit et sciences économiques de Paris (actuelle université Paris-1 Panthéon-Sorbonne), Gervais Koffi Djondo a notamment été ministre des Entreprises publiques et de l’Industrie du Togo, mais aussi président de la Fédération des chambres de commerce et d’industrie de l’Afrique de l’Ouest.

« Gervais Koffi Djondo est un octogénaire discret et peu connu du grand public en dehors du Togo. Il est pourtant devenu une légende dans le milieu des affaires en Afrique. Il a cofondé Ecobank, le premier groupe bancaire privé panafricain, et est le père de la compagnie aérienne Asky. Deux success-stories qui ont plusieurs points communs et qui ont contribué à nourrir le mythe du milliardaire togolais : elles ont toutes les deux une dimension panafricaine, elles sont nées grâce à l’initiative privée, et elles ont été conçues et mises en œuvre par Koffi Djondo », témoigne de lui, le magazine Forbes.

Le 15 février prochain, la compagnie panafricaine ASKY aura exactement huit (08) ans. Toutes ces années dans la vie d’une institution qui plus est aérienne représentent beaucoup et les satisfactions sont grandes. Mais plusieurs défis bien plus grands sont à relever.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que n’importe comment, ASKY est une compagnie de renom qui non seulement fait la fierté du continent mais s’inscrit dans une optique d’un développement partagé entre états africains. Croire en l’intégration africaine, c’est croire aux valeurs et aux initiatives africaines. Et croire aux initiatives africaines c’est croire à ASKY. Comme le dit quelqu’un : « consommons africain ».

Charles Ayi

Source:croissanceafrique

adminbusiness Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *