Affaire de délimitation du patrimoine culturel de Kodialanda : Ce que pense Cheickné WELE Diallo.

Articles de l'auteur

croissanceafrikhttp://croissanceafrique.com
Croissance Afrique (sarl) est un Média multi-support qui propose plusieurs rubriques axées sur l’actualité économique du continent, notamment la Finance-secteur, Banque-Assurance, Défense-sécurité, Climats, Agro, TIC, Gestion-Publique, Mine-commodité, communication, Leaders, Electricité et Institutions internationales, Telecom, Hydrocarbure, transport etc.

 

 

 

En réunion avec ses collaborateurs, voici clairement exposé le point de vue de l’imam et marabout Cheickné WELE Diallo, homonyme du grand saint Cheickné Hamaoullah sur la base d’un échange permanent et d’une entente partagée et librement consentis avec les différents responsables de beledougou à kondialada le 9mars 2018 et qui s’établit comme suite: L’association présidée par TADE Diarra est nulle et non avenue par les populations majoritaires de bêle dans mesures ou TADE Diarra ne fait partie de la famille propriétaires de terre de beledougou et par conséquent aucun droit à plus forte raison de les représentaer. L’association doit être dissoute impérativement.

La décision du de la culture faisant de Kodialanda patrimoine culturel élargie à 5291 ha est inacceptable et est rejetée par les populations de beledougou. C’est justice considèrent cet aspect du problème.

Les populations du beledougou estiment par contre qu’une portion être prise à l’endroite indiqué c’est à dire Kodialanda pour eu faire un patrimoine avec l’accord des populations. Personnellement je suis d’accords avec cette décision dixit le marabout Cheickné WELE Diallo.

Les documents mettant fin aux activités de TADE Diarra ainsi que les documents relatifs à l’annulation des 5291 ha imposés aux populations seront réunis par moi dit il et les KONARE et présentés à mon avocat. Pour faire connaître et savoir ici et ailleurs que les propriétaires des terres existent et sont connus et de prouver ensuite que nous avions entièrement raison, a-t-il affirmé le Cheick.

Selon lui, sans cela, tout reste et restera encore à faire…. Interminablement . Mais, que les populations du beledougou sachent que mainte rapport de justice m’ont donné raison à moi Cheickné WELE Diallo et tous les niveaux, ajout t-il.

Malgré cela TADE Diarra persiste à vouloir s’occuper des terres de beledougou sans avoir été mandaté, sans l’aval des populations et sans faire partie de la famille propriétaires des terres du beledougou plus précisément à nonssoumbougou.

à suivre

 

Daouda KONE

Par croissanceafrique.com

Mail: croissanceafrik@gmmail.comm

Articles relatives

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Actualité