FESICO: C’est du 25 au 31 mars pour la valorisation de l’or blanc dans toutes ses dimensions.

Articles de l'auteur

croissanceafrikhttp://croissanceafrique.com
Croissance Afrique (sarl) est un Média multi-support qui propose plusieurs rubriques axées sur l’actualité économique du continent, notamment la Finance-secteur, Banque-Assurance, Défense-sécurité, Climats, Agro, TIC, Gestion-Publique, Mine-commodité, communication, Leaders, Electricité et Institutions internationales, Telecom, Hydrocarbure, transport etc.

 

Après trois années d’exercice, le Festival panafricain de la cotonnade(FEPAC) prend de l’envergure en étalant ses tentacules à l’international(FESICO). Cette année, en prélude à la grande foire de l’or blanc qui, se tiendra à Kita, une ville historique située dans la (région de Kayes),l’Association des jeunes pour la valorisation du coton et le Groupe next-media International ont organisé une conférence de presse, pour éclairer la lanterne des hommes de media. C’était le 22 février dernier, en présence du Président de l’Association  Abderrahmane SY  dit Bob et de Mme Mariam BOCOUM, une styliste internationale, deux citoyens bien avertis, qui font depuis des années de la valorisation du coton leur cheval de bataille.

 

 

A quelques petites semaines de la tenue du Festival international de la cotonnade(FESICO) prévu du 25 au 31 mars prochains, l’Association organisatrice dont la charpente est constituée de jeunes et ses partenaires sont au four et au moulin afin que rien ou presque ne puisse manquer au rayonnement de l’événement à l l’image des précédentes éditions.

 

Au cours de la conférence de presse, l’on pu constater toute verve énergique qui anime les membres de l’association AJVC à travers son travers son président A.SY. Ils sont en effet, à pied d’œuvre, de jour comme de nuit, pour réussir dans la voie de la  lutte pour la promotion, la valorisation et la transformation du coton appelé depuis par une belle métaphore « l’or blanc ».

 

Prenant la parole devant une belle fourchette de journalistes venus de différents horizons, le promoteur du festival a tiré sur le cordon de la sonnette.

«Le secteur du coton, est celui qui pourrait booster l’économie malienne si l’on parviendrait à le valoriser », a-t-il déclaré. Poursuivant que le Mali est un pays qui tient une bonne place dans la culture du coton.

 

C’est la raison pour laquelle, le principal conférencier, s’est appuyé sur des statistiques à l’aide de détails fort croustillants et, qui plaident sans aucun doute  en faveur du Mali.

 

« Le Mali est  considérée aujourd’hui comme le  leader de la production en Afrique  avec plus de 700.000 Tonnes de Coton Graines », a-t-il affirmé.

 

Avant d’ajouter que, le Coton couvre au Mali une superficie e 134.518 km2  soit 11% du territoire national soit plus de 3500 villages cotonniers enregistrés par la CMDT. En effet, « 24% de la population malienne vivent dans la zone cotonnière qui, représente un taux de croissance  annuel moyen compris entre 3,1% et 4% », a précisé le conférencier.

 

 

Le Président du Festival a sollicité également  le soutien du gouvernement de la République pour qu’une vraie volonté politique soit manifestée en faveur de la valorisation et de la transformation du coton à l’image de certains pays de la sous région comme le Burkina Faso où les élèves arborent la cotonnade en guise de tenue scolaire.

 

A Kita du 25 au 31 mars, sont prévues  les activités suivantes : une foire/Exposions, des Conférences accompagnées de débats, et plusieurs manifestations culturelles, une semaine durant pour mettre en valeur la culture de l’or qui donne plus de poids dans la balance du trésor public.

 

C’est l’occasion pour le conférencier de rendre un vibrant hommage à une grande plume de la littérature malienne et africaine Massa Makan Diabaté et une grande voix de notre pays Bako Dagnon

 

 

En définitive, c’est au regard des résultats positifs engrangés par notre pays à l’échelle internationale, grâce au dévouement de vrais acteurs, les paysans que les jeunes pour la valorisation du coton (AJVC) ont décidé de lancer un festival international de la cotonnade (FESICO) afin de mieux le valoriser.

 

Hama KANSAYE

par croissanceafrique.com

mail:croissancafrik@gmail.com

Articles relatives

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Actualité