Une mission du FMI annoncée au Congo Brazzaville, pour discuter d’un potentiel programme économique… et de la dette du pays

Articles de l'auteur

croissanceafrikhttp://croissanceafrique.com
Croissance Afrique (sarl) est un Média multi-support qui propose plusieurs rubriques axées sur l’actualité économique du continent, notamment la Finance-secteur, Banque-Assurance, Défense-sécurité, Climats, Agro, TIC, Gestion-Publique, Mine-commodité, communication, Leaders, Electricité et Institutions internationales, Telecom, Hydrocarbure, transport etc.

 
(Agence Ecofin) – Une mission du Fonds Monétaire International, est attendu au Congo Brazaville, en ce début du mois d’avril 2018, a-t-on appris de Gerry Rice, le directeur du département communication de l’institution multilatérale de surveillance du système financier international, basée à Washington DC aux Etats-Unis d’Amérique.
« Le Congo a demandé l’assistance financière du Fonds dans le cadre de la stratégie de réforme régionale de la CEMAC, à savoir l’Union monétaire de l’Afrique centrale comme vous le savez. Donc, il y a des progrès significatifs dans nos discussions y compris sur la dette et sur les questions de gouvernance. Et la nouvelle est que la mission du FMI est prévue à Brazzaville début avril », a fait savoir M. Rice répondant à des questions sur ce pays d’Afrique Centrale, lors d’un point de presse publié fin mars.
La dernière visite du FMI au Congo date de décembre 2017 et l’institution avait indiqué avoir ouvert des discussions avec les autorités locales sur la gestion de l’Etat et le règlement de l’épineux problème de l’endettement du pays. Ce dernier point est au centre de grosses discussions entre le pays du président Sassous Nguesso, et les autres membres de la CEMAC.
Selon un rapport publié par le FMI sur la situation de la CEMAC en 2017, la dette du Congo représente désormais plus de 100% de son produit intérieur brut, quelque soit le scénario de calcul prix. Dans le même temps, le FMI risque de mettre de la pression pour en savoir plus sur le poids de la dette envers les traders pétroliers, sur la dette publique.
Mais il faut dire, que la situation congolaise ne doit pas être si alarmiste. Même si le poids de la dette sur la valeur ajoutée crée par l’économie est importante, la dette extérieure du Congo à court terme (moins de 12 mois), était de 202 millions $. Un niveau en baisse comparé aux 431 millions $ de 2015.
Idriss Linge
Mail:croissanceafrik@gmail.com

Articles relatives

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Actualité