Les prêts syndiqués dans la région MENA devraient atteindre environ 75 milliards $ en 2018 (Citigroup)

Articles de l'auteur

croissanceafrikhttp://croissanceafrique.com
Croissance Afrique (sarl) est un Média multi-support qui propose plusieurs rubriques axées sur l’actualité économique du continent, notamment la Finance-secteur, Banque-Assurance, Défense-sécurité, Climats, Agro, TIC, Gestion-Publique, Mine-commodité, communication, Leaders, Electricité et Institutions internationales, Telecom, Hydrocarbure, transport etc.

 
– Le volume total des prêts syndiqués dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA) devrait baisser pour atteindre les 75 milliards $, a indiqué l’entreprise Citigroup dans ses prévisions pour l’année 2018.
Selon les informations révélées, ce chiffre représente une baisse par rapport aux 82,9 milliards $ enregistrés en 2017. Ce ralentissement des prêts syndiqués devrait être causé par un assèchement des pipelines de la région, majoritairement exportatrice de pétrole.
Dans un entretien accordé à l’agence
Bloomberg , le directeur des prêts de l’entreprise Citigroup (l’un des plus grands arrangeurs de prêts de la région), a indiqué que l’année 2018 ne devrait plus connaître de décaissements majeurs en matière de prêts syndiqués, hormis ceux qui ont déjà été effectués.
« Il y a encore au moins 8 à 10 milliards de dollars de transactions sur le marché, ou très sûr de venir sur le marché maintenant. », a-t-il indiqué.
Notons qu’au cours des derniers mois, les prêts syndiqués ont connu une hausse d’environ 85% par rapport à la même période en 2017, d’après les données compilées par Bloomberg.
Avec ces nouvelles prévisions, la courbe des prêts syndiqués dénote d’une nette régression, depuis le pic de 119,1 milliards $ atteint en 2016.
Moutiou Adjibi Nourou (stagiaire)

 

Mail: croissanceafrik@gmail.com

Articles relatives

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Actualité