Mali: Présidentielle 2018, le candidat de ADP-Maliba, M. Aliou Boubacar Diallo annonce 15 mille milliards de FCFA, pour des grands travaux d’investissements et de réformes institutionnelles dans les secteurs économico-sociaux-culturels au cours de 5ans.

Articles de l'auteur

croissanceafrikhttp://croissanceafrique.com
Croissance Afrique (sarl) est un Média multi-support qui propose plusieurs rubriques axées sur l’actualité économique du continent, notamment la Finance-secteur, Banque-Assurance, Défense-sécurité, Climats, Agro, TIC, Gestion-Publique, Mine-commodité, communication, Leaders, Electricité et Institutions internationales, Telecom, Hydrocarbure, transport etc.

Ce dimanche 17 Juin 2018 , la plate forme d’Ensemble pour le Renouveau (ERE-Mali) a procédé à la cérémonie de signature de la convention de soutien à la candidature de Aliou Diallo à la présidence de la République du Mali.

Tout d’abord le candidat du parti ADP Maliba n’est pas avec le dos de la cuillère, puis qu’il directement mis l’accent sur les investissements dans plusieurs secteurs au Mali. Pour qui connaît le parcours de l’homme, il faut déjà dire qu’il pourra relevé défis par rapport à plusieurs autres candidats.

Il s’agit bel et bien du président directeur général de la mine de kodieran dans la région de Bougouni et plus précisément dans le wasoulou profond. Déjà dans la zone, l’homme, le plus charismatique opérateur économique a depuis 20 ans contribué dans la diminution du chômage. Puisqu’il s’agit d’un recrutement inimaginable dans la mine de kondieran (wasoul’or).

Ce n’est pas tout, des témoins et des proches de l’homme ont affirmé que l’homme aurait fait des investissements de plus 250 milliards de fcfa. D’ailleurs sa société est reconnue comme la seule qui produit d’électricité à vocation d’hydrocarbures sans gaz à effet de serre. Il est le promoteur de la société PETROMA (SA) au Mali avec à son compte une fondation dénommée ADP-Maliba.

En 2013 son parti politique n’avait que 215 conseils communaux et aujourd’hui, le parti détient 780 conseils communaux avec son compte 10 députés dont 4 députés étaient déjà là en 2013. Déjà une victoire fleuve à travers les adhésions massives. Et au jours d’aujourd’hui, le parti de Aliou Boubacar Diallo a son compte 10 maires.

Selon lui, que je cite « j’ai investi plus de 250 milliards de francs cfa au Mali en tant que entrepreneur donc une foi élu président de la République, je serais candidat des Maliens, je serais candidat du renouveau, je serais candidat pour la restauration de la paix et de sécurité sur toute l’ettendue du territoire national de la République du Mali « , a t-il affirmé.

Pour lui, il mettra l’accent sur les secteurs de bases à savoir : La santé, l’éducation, sécurité, l’électricité, la paix, défense, cohésion sociale, l’entraide, sans doute, il affiche l’idée de créer une nouvelle classemoyenne au Mali à travers la création de plusieurs jeunes entreprises au Mali », dit il.

Aliou Boubacar Diallo annonce qu’au cours de sons quinquennat,que « 15 mille milliards sera injecté dans les grands travaux d’investissements dans des secteurs de : santé, l’éducation, sécurité, infrastructures, culture, économie et emplois des jeunes pour absorber le chômage au Mali. Pour lui, 1000 milliards sera consacré particulièrement sur le chantier du nord du Mali, cela contribuera à la création d’emplois de jeunes d’ici horizon 2023.

Avant de conclure cette paragraphe il annonce que 20 millions nouvelles entreprises seront créées et précise que ces entreprises ne seront pas créées pour pour ma famille d’abord.

Concernant la lutte contre la corruption, il affirme que la corruption sera disparu à 60 pourcent, selon ce qu’à affirmé un proche de l’homme d’affaire. Puisque Aliou Boubacar Diallo annoncera dans sont discours « qu’aucun pays ne peut se développer dans la corruption  » annonce t-il.

Sans tardé, le milliardaire na pas hésité une seule seconde afin de dénoncer la corruption qui gangrène sous le régime IBK, car selon lui, le régime de Ibrahim Boubacar Keita a coûté 350 milliards en marge de 5ans .

Pour les grands travaux d’investissements qui seront consacrés sur les infrastructures, il Aliou Boubacar Diallo annonce 2000 mille milliards sans oublié la diaspora, l’homme d’affaire affirme qu’il faut un programme spécial pour le retour de la diaspora Malienne.

Daouda Bakary KONE, journaliste économique, fondateur et directeur de la publication du magazine d’information économique croissanceafrique.com

Mail: croissanceafrik@gmail.com

Articles relatives

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Actualité