Secteur minier : Le Mali met en œuvre un plan d’actions 2018-2022

Articles de l'auteur

croissanceafrikhttp://croissanceafrique.com
Croissance Afrique (sarl) est un Média multi-support qui propose plusieurs rubriques axées sur l’actualité économique du continent, notamment la Finance-secteur, Banque-Assurance, Défense-sécurité, Climats, Agro, TIC, Gestion-Publique, Mine-commodité, communication, Leaders, Electricité et Institutions internationales, Telecom, Hydrocarbure, transport etc.

Sur le rapport du ministre des Mines et du Pétrole, le Conseil des Ministres a pris acte d’une communication relative au document de politique nationale de développement du secteur minier et pétrolier et son plan d’actions 2018-2022.
Selon la même source, le sous-sol malien renferme, en plus de l’or, des réserves prouvées de substances minérales notamment le fer, le manganèse, le phosphate, la bauxite, l’uranium, le diamant, le lithium, le calcaire et le sel gemme.
Dans le cadre de la valorisation des ressources du secteur minier pour le développement de l’économie nationale, de l’indépendance à nos jours, plusieurs initiatives ont été mises en œuvre dont la dernière est la Déclaration de Politique minière de 1998.
La mise en œuvre des axes stratégiques de cette déclaration a permis de donner une impulsion certaine au développement du secteur minier avec actuellement treize mines d’or en exploitation et plus de 500 titres miniers et pétroliers délivrés. Elle a également permis de réaliser des activités de recherche pétrolière sur certains blocs des bassins sédimentaires du pays.
Mais, le constat est que la contribution du secteur au produit intérieur brut reste encore relativement faible au regard des importantes ressources minières du pays. Le présent document de politique nationale est élaboré pour corriger cette insuffisance.
La politique nationale de développement du secteur minier et pétrolier est assortie d’un plan d’actions 2018-2022 dont le financement sera assuré par l’Etat, les partenaires techniques et financiers et les collectivités territoriales.
La réalisation des actions préconisées par la politique nationale de développement du secteur minier et pétrolier contribuera: d’accroître, de manière substantielle, la part du secteur minier dans le produit intérieur brut, d’améliorer le bien-être des populations grâce à une juste distribution des revenus tirés du secteur; de promouvoir le développement durable pour les communautés vivant autour des mines et de veiller à la protection et à la préservation de l’environnement.
Pathé TOURE
Lejecom

Articles relatives

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Actualité