Les mensonges à l’encontre de Soumaïla Cissé, voici la vérité en toute transparence

Articles de l'auteur

croissanceafrikhttp://croissanceafrique.com
Croissance Afrique (sarl) est un Média multi-support qui propose plusieurs rubriques axées sur l’actualité économique du continent, notamment la Finance-secteur, Banque-Assurance, Défense-sécurité, Climats, Agro, TIC, Gestion-Publique, Mine-commodité, communication, Leaders, Electricité et Institutions internationales, Telecom, Hydrocarbure, transport etc.

voici ces propos afin qu’il n’y ait pas d’ambiguïté.

« La Cité administrative, c’est sorti de ma tête. Le premier à avoir eu l’idée de la Cité administrative, c’est moi Soumaïla Cissé. J’ai vu le président Konaré en 1992 alors que j’étais secrétaire général de la Présidence pour lui dire qu’on va faire une Cité administrative. Il m’a dit tu es fou, on n’y arrivera pas ; j’ai dit qu’on va arriver. J’ai cherché l’argent. Je suis allé aux Finances, le dossier était avec moi ; je suis allé à l’équipement, le dossier était avec moi. C’est moi qui ai fait le plan, c’est moi qui ai trouvé l’architecte et l’architecte a travaillé à zéro franc. Je lui ai dit qu’on n’a pas d’argent et le jour où on aura de l’argent, on te fera un contrat. C’est cet architecte qui a fait tous les plans de l’ACI 2000 et la Cité administrative. Il a fait tout ça à zéro franc. Quand je quittais le dossier, on m’a dit que j’ai bouffé l’argent de la Cité administrative alors qu’il n’y avait même pas un marché qui était passé. On a discuté, on a travaillé ; j’ai été en Libye.

C’est Kadhafi qui a financé à 40 millions de dollars. Mais, ça ne suffisait pas, il fallait 50 millions de dollars. J’avais convaincu une entreprise égyptienne, ‘’arabe contractor’’ dont l’architecte s’appelle Bahadi, (un Marocain) . Il a mis 10 millions de dollars. Le dossier est allé en conseil des ministres, le marché a été signé, mais après Bahadi a été viré, parce que les Libyens ont dit que c’est à eux de construire. moi je suis parti. J’ai laissé le dossier comme ça. On a dit tellement de choses, l’histoire de la Cité administrative, c’est moi. Mais à l’inauguration, je n’ai pas été invité ».

Daouda Bakary KONE
Mail:croissanceafrik@gmail.com

Articles relatives

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Actualité