Le Front pour l’Unité du Mali et de l’Afrique sera en congrès constituant le 22 septembre 2018 à Ségou.

Articles de l'auteur

croissanceafrikhttp://croissanceafrique.com
Croissance Afrique (sarl) est un Média multi-support qui propose plusieurs rubriques axées sur l’actualité économique du continent, notamment la Finance-secteur, Banque-Assurance, Défense-sécurité, Climats, Agro, TIC, Gestion-Publique, Mine-commodité, communication, Leaders, Electricité et Institutions internationales, Telecom, Hydrocarbure, transport etc.

Contexte et Justification :
Le 19 Novembre 1968, un coup d’Etat met fin à la première République et par la même occasion bascule le pays dans une véritable instabilité politique, économique et socioculturelle. Ce coup d’Etat a sonné la fin de la montée en puissance de la République du Mali et le début de la fin de sa souveraineté.
23 ans de dictature ont vu l’économie malienne s’effondrée, les sociétés nationales disparaître, la monnaie nationale parti en fumée, seule l’armée malienne a survécu. Le 26 mars 1991, un nouveau vent d’espoir souffla de nouveau sur notre pays. Cet espoir était celui du retour à la démocratie et au multipartisme.

Hélas, 27 ans plus tard, les acteurs de la démocratie ont liquidé le pays. Les dernières sociétés nationales ont été privatisées. A ce jour rien n’appartient aux Maliens et au Mali. L’eau, l’électricité, les télécommunications, les hydrocarbures. Les secteurs clés du pays sont tous à terre : Un système éducatif en déphasage avec les besoins du marché, des programmes scolaires incompatibles avec les réalités socioculturelles de notre peuple ; une agriculture en retard ; une Sécurité sous-traitée ; une justice paralysée par la corruption et les politiques ; une Administration lente, minée de corruption et de népotisme ; un système de gouvernance qui favorise l’autocratie et implique très peu le citoyen. La troisième République a tellement échoué qu’aujourd’hui l’existence même du Mali est menacée.
Face à cette situation, il devient important que chaque citoyen à le devoir de protéger la République. C’est conscient de cela que des jeunes Maliens ont répondu largement favorable à la création d’une association politique se démarquant de tous les courants politiques actuels.

Le Front pour l’Unité du Mali et de l’Afrique(FUMA) se veut militant pour la cause de l’unité du Mali et de l’Afrique. Il s’oppose à toute tentative de division sous quelque forme que se soit du pays. Le mouvement se présente comme étant du courant politique suivant : Panafricain et socialiste africain. Il n’est pas opposé à la liberté d’entreprendre mais plutôt à toute forme d’exploitation de l’Homme par l’Homme. Après des larges concertations, le mouvement organise un congrès national, inclusif et constituant le 22 septembre 2018 à Ségou.
Objectifs :

-Adoption des Statuts et du règlement intérieur
-Election du Bureau National
-Adoption du plan d’Action de la première année
-Résultats attendus
-Statuts et règlement intérieur Adoptés
-Bureau National Elu
-Plan d’Action de la première année Adopté

Ibrahim Boiny Adiawiakoy

Articles relatives

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Actualité