Femme battante: Mme Diawara Mariam une amazone nommée Marraine de l’association KEWALE NI SABALI, à propos du développement du cercle de Kolondièba « Après la route, on va chercher à avoir l’énergie et ensuite l’eau » dixit.

Articles de l'auteur

croissanceafrikhttp://croissanceafrique.com
Croissance Afrique (sarl) est un Média multi-support qui propose plusieurs rubriques axées sur l’actualité économique du continent, notamment la Finance-secteur, Banque-Assurance, Défense-sécurité, Climats, Agro, TIC, Gestion-Publique, Mine-commodité, communication, Leaders, Electricité et Institutions internationales, Telecom, Hydrocarbure, transport etc.

Lors d’une interview accordée jeudi dernier , Mme Diawara s’est exprimée au micro de croissanceafrique.com pour répondre ces quelques questions suivantes:

Croissanceafrique: Nous avons constaté qu’à la maison,au service,au village,les gens parlent de vous. Ils disent que Mme Diawara est gentille. Qu’en pensez vous ?

Mme Diawara: Ce que je peux dire par rapport à cela. C’est que dans la vie ,on naît bon et on naît méchant. Si on naît bon,on ne peut pas être méchant. J’ai surtout hérité ça de mon père qui aimait tout le monde. Toute personne qui vient de son village, automatiquement était son parent. Le fait même d’être le même nom, directement tu étais son parent. Donc moi j’ai été élevé sous ses pieds avec ses conseils . Vraiment ce que je peux dire,c’est que j’ai hérité cette gentillesse de mon père. IL me disait que ma fille tout ce que tu peux faire pour quelqu’un sans que ça te dérange ,il faut le faire . Il ne faut jamais faire quelque chose à quelqu’un pour attendre la récompense. Il faut le faire à cause de Dieu. Tout compte fait,un jour tu seras récompensé par les biens faits. Sinon quand tu fais le bien à quelqu’un en pensant sur le retour immédiat,tu seras déçu. Il ne faut jamais compter sur le retour immédiat. En tout cas, que ça soit même après toi, le résultat va tomber un jour. C’est pourquoi j’essaie d’être comme lui-même ,comme mes mamans. Et alors,je souhaite aussi que tous mes progenitures ,mes enfants,mes petits fils et filles soient encore comme mon père.

Croissanceafrique:Pouvez- vous nous rassurer si vous êtes prêts à relever le défi du cercle de kolondieba,et comment?

Mme Diawara: Bon! Je prie Dieu pour avoir une longue vie et de la bonne santé afin de pouvoir relever ce défi . Je me profite de l’occasion pour dire aux jeunes, aux femmes et aux ressortissants du cercle de kolondieba que c’est pas sorcier d’avoir un cercle qui se suffit à lui-même. Cela demande seulement de bien travailler et être capable d’achever les travaux qui sont en cours. Nous souhaitons relever le défi du cercle de kolondieba en commençant par l’infrastructure. Dieu merci ! À cause du président IBK qui a décidé de réaliser la route de kolondieba. Après la route,on va chercher à avoir l’énergie et ensuite l’eau. C’est les trois facteurs qui sont la base du développement durable . Partant de cela, la population de la dite localité va bien travailler la terre. Le résultat,nous le verrons bien. Je vois d’autres femmes qui viennent de tous les points du Mali pour venir acheter les condiments frais à Bamako et les revendre chez eux. Pourquoi pas les femmes de kolondieba? J’ai vu Monsieur le président de la république en train de décorer les femmes partout au Mali. Pourquoi pas les femmes de kolondieba? Je souhaite que les femmes de kolondieba soient parmi celles-ci.

Croissanceafrique: En tant que la marraine de KEWALE ANI SABALI pour la solidarité et le développement(KSSD). Que comptez vous faire pour l’avancement de la dite association?

Mme Diawara: Comme son nom l’indique KEWALE ANI SABALI , il faut avoir un bon caractère. Il faut être patient. Il faut aussi être capable d’atteindre son objectif. L’association m’a nommé sans me consulter . Donc je souhaite que cette association ne s’arrête pas là où elle est aujourd’hui. Je souhaite qu’un jour l’association KEWALE ANI SABALI soit un grand projet qui pourra au moins faire travailler les jeunes qui ont eu confiance en nous et qui croient à nous. C’est pourqu’un jour ces jeunes puissent dire Dieu merci ! Grâce à cette association, on est devenu quelqu’un . C’est sur cette base là qu’on est en train de tout faire pour l’avancement de l’association Kewale Ani Sabali sur le plan national et international.

Croissanceafrique: Avez vous un message de paix à lancer à l’endroit de la population du Mali?

Mme Diawara: Je demande à tous les maliens et toutes les maliennes de prier pour la paix et la stabilité au Mali. Que les fils et filles de ce pays puissent se donner la main pour un avenir meilleur et durable.

Qui est cette dame?

Née à kolondieba dans une famille noble et responsable dans la famille kondé, Mme Diawara Mariam konde est communément appelée la bonne maman des enfants traduite «Dew Bagnouma» en bambara.

Mariam konde«kagni», est une expression utilisée très fréquemment par ses proches et collaborateurs, ses connaissances et collègues de travail et ses cohabitants. C’est cela qui justifie bien sa gentillesse et son honnêteté.

Elle a été toujours sollicité sur la base de la sérénité et du savoir faire. Jusqu’au jour où nous sommes ,Mme Diawara reste toujours une femme extrêmement engagée dans les activités du développement économique, social et culturel du Mali et plus particulièrement du cercle de kolondieba.

Vomme on le dit, la «Dew Bagnouma »répond le critère d’une dame de fer. La paix ,stabilité et la solidarité est un aimable élément essentiel au coeur d’elle. L’autosuffisance alimentaire serait une priorité des priorités pour la bonne maman des enfants. Aujourd’hui, Mme Diawara Mariam konde faite la fierté de l’ensemble de la population du cercle de kolondieba.

Sur le plan intello-professionnel , l’ inspectrice est le fruit des grandes écoles et des Universités, notamment : l’école nationale des administrateurs ( ENA), l’école centrale de l’industrie du commerce et de l’administration( ECICA),et l’institut universitaire générale(IUG). Mme Diawara Mariam kondé a occupé plusieurs postes au sein du trésor depuis 1982 à nos jours: De 1982-92, elle occupa l’agence centrale comptable du trésor( ACCT),la recette générale du district(RGD)de 1992-1995, la tresorerie générale du trésor de1995-98 ou l’agence centrale comptable du trésor(ACCT)de 1998-2002,de 2003-2013 agent comptable à l’ORTM,de 2013-2014 au trésor à l’ACCT. Et ensuite de 2014-2016 DAF à l’agence bassin du fleuve Niger et de 2016-2018 agent comptable à l’ORTM.

Sibiry KONATE
Par croissanceafrique.com

Articles relatives

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Actualité