Mali: Loi de finances 2019: le projet de loi portant loi de finances pour l’exercice 2019 adopté en Conseil des Ministres.

Articles de l'auteur

croissanceafrikhttp://croissanceafrique.com
Croissance Afrique (sarl) est un Média multi-support qui propose plusieurs rubriques axées sur l’actualité économique du continent, notamment la Finance-secteur, Banque-Assurance, Défense-sécurité, Climats, Agro, TIC, Gestion-Publique, Mine-commodité, communication, Leaders, Electricité et Institutions internationales, Telecom, Hydrocarbure, transport etc.

Sur le rapport du ministre de l’Economie et des Finances , le Conseil des Ministres, réuni en session ordinaire, le mercredi 19 septembre 2018 sous la présidence de Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République, a adopté le projet de loi portant loi de finances pour l’exercice 2019.

Le projet de loi portant loi de finances pour l’exercice 2019 présente:
– en recettes budgétaires un montant 2 023 milliards 150 millions de FCFA contre 1 957 milliards 625 millions FCFA en 2018, soit une augmentation de 3,35%;

– en dépenses un montant de 2 410 milliards 400 millions de FCFA contre 2 330 milliards 778 millions de FCFA dans le budget de 2018, soit une augmentation de 3,42%.

Le projet de budget 2019 présente un déficit budgétaire global de 378 milliards 250 millions de FCFA contre 373 milliards 153 millions de FCFA dans le budget de 2018, soit une augmentation de 3,78%. Ce déficit sera financé par les ressources provenant des aides budgétaires extérieures et par la mobilisation de l’épargne à travers les titres d’emprunt émis par le Trésor.

Elaboré conformément aux recommandations de l’UEMOA sur la gestion des finances publiques, le projet de budget 2019 tient également compte de la mise en œuvre des orientations de l’action gouvernementale notamment :

– l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger ;
– les réformes des forces armées et de sécurité ;
– l’opérationnalisation des nouvelles régions ;
– l’amélioration des conditions de travail des agents de l’Etat par l’octroi des avantages ;
– le renforcement des crédits alloués pour le développement de l’Agriculture et les autres secteurs sociaux ;
– la croissance et la création d’emploi.

Conformément à la constitution, le projet de loi de finances 2019 fera l’objet d’examen auprès du parlement malien en vue de son adoption définitive.

Daouda Bakary KONE

Articles relatives

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Actualité