Mali: le ministre des Transports a présidé la 15ème Réunion du Comité National de Sûreté de l’Aviation Civile.

Articles de l'auteur

croissanceafrikhttp://croissanceafrique.com
Croissance Afrique (sarl) est un Média multi-support qui propose plusieurs rubriques axées sur l’actualité économique du continent, notamment la Finance-secteur, Banque-Assurance, Défense-sécurité, Climats, Agro, TIC, Gestion-Publique, Mine-commodité, communication, Leaders, Electricité et Institutions internationales, Telecom, Hydrocarbure, transport etc.

Ce jeudi 20 septembre 2018, le ministre des Transports M.Soumana Mory Coulibaly
a assuré la présidence de la cérémonie de la 15ème Réunion du Comité National de Sûreté de l’Aviation Civile.

Selon le ministres Coulibaly « J’ai présidé ce jeudi 20 Septembre 2018, la 15ème Réunion du Comité National de Sûreté de l’Aviation Civile », dit-il.

Cette rencontre se tient à la veille de deux événements majeurs. Il s’agit de la célébration du 58ème anniversaire de l’accession de notre pays à l’indépendance, et la cérémonie solennelle d’investiture du Président de la république, S.E.M. El Hadj Ibrahim Boubacar KEITA.

En compagnie de sa collègue de l’Environnement, de l’Assainissement, et du Développement Durablediscussions , Madame Keïta Aïda MBO. selon lui, « nous avons discuté des mesures de sécurité dans les domaines aéroportuaires. Sur ce point, des dispositifs sécuritaires seront renforcés à tous les niveaux », ajoute-t-il.

Dans son allocution , le ministre affirme aussi  » qu’il est également prévu d’améliorer la qualité de l’accueil au niveau de tous les aéroports du Mali, plus particulièrement celui de Bamako qui s’apprête à accueillir les hôtes pour la cérémonie solennelle d’investiture du Président de la république », a-dit.

En suite Soumana Mory Coulibaly n’est pas allé avec le dos de la cuillère car il dira « qu’en ma qualité de ministre des Transports, j’ai rappelé que le défi du désenclavement intérieur et extérieur de notre pays, qui est d’ailleurs l’un des axes prioritaires du gouvernement, exige des acteurs aéronautique, un engagement sans faille afin de rendre nos aéroports plus sûrs et conformes d’exploitation internationales », rappelle-t-il.

Il faut noter que d’autres sujets d’actualité étaient également au cœur des débats. Il s’agit notamment de l’occupation illicite des domaines aéroportuaires, aussi bien de Bamako-Senou, que de ceux de l’intérieur. Sur ce dernier point, des propositions ont été faites et seront appliquées dans les brefs délais.

Daouda Bakary KONE
Source: croissanceafrique.com

Articles relatives

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Actualité