Bamako: Projet d’interconnexion des réseaux électriques Guinée-Mali : la Banque Mondiale apporte son concours.

Articles de l'auteur

croissanceafrikhttp://croissanceafrique.com
Croissance Afrique (sarl) est un Média multi-support qui propose plusieurs rubriques axées sur l’actualité économique du continent, notamment la Finance-secteur, Banque-Assurance, Défense-sécurité, Climats, Agro, TIC, Gestion-Publique, Mine-commodité, communication, Leaders, Electricité et Institutions internationales, Telecom, Hydrocarbure, transport etc.

Le Ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou CISSE, et la Directrice des Operations du Groupe de la Banque Mondiale au Mali, Madame Soukeina Kane, ont procédé à la signature de l’accord de financement, d’un montant de 09 millions de Dollars US (environs 5 milliards de FCFA) du Projet d’interconnexion des réseaux électriques Guinée-Mali, le 02 octobre 2018 à Bamako, dans la salle de conférence du Ministre de l’Economie et des Finances, en présence du Ministre de l’Energie et de l’Eau, Monsieur Sambou WAGUE.

« La cérémonie qui nous réunit aujourd’hui marque le bouclage définitif de l’ensemble des financements recherchés pour la réalisation du projet d’interconnexion des réseaux électriques Guinée-Mali par la signature du présent accord entre le Groupe de la Banque mondiale et la République du Mali » a déclaré Dr Boubou CISSE, à l’entame de ses propos.

Cofinancé à hauteur de 47 milliards de FCFA par la République du Mali, le Groupe de la Banque Mondiale, la Banque Africaine de Développement (BAD) et la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD), ce projet vise à interconnecter les réseaux électriques du Mali et de la Guinée à travers la construction d’une ligne de transport d’énergie « double circuit » à 225 kilovolts allant de Sanankoroba, au Mali, à N’Zérékoré, en Guinée, sur une distance de 714 kilomètres.

Plus spécifiquement pour le Mali, ce projet permettra d’accroître la desserte en électricité dans le pays, notamment dans le district de Bamako, et d’améliorer la performance financière du secteur de l’énergie en substituant une partie de l’énergie thermique, qui est coûteuse, par de l’énergie à base hydraulique qui sera importée de la Guinée. Il permettra par ailleurs l’extension du Poste de Sanankoroba, la réalisation d’études diverses et le renforcement des capacités des structures du sous-secteur de l’énergie, tout en assurant un transfert de compétences en faveur du personnel de l’EDM-SA.

Madame Soukeina Kane s’est réjouie de la contribution du Groupe de la Banque Mondiale en ces termes : « l’implication de la Banque mondiale a permis de boucler le financement de ce projet d’importance nationale et régionale et d’assurer ainsi un développement durable du secteur de l’électricité aussi bien au Mali que dans la sous-région » a-t-elle déclaré.

Le Ministre de l’Economie et des Finances du Mali a salué la qualité de la coopération qui existe entre la République du Mali et le Groupe de la Banque Mondiale.
« Au cours de cette année 2018, et dans cette même salle, le Gouvernement du Mali et le Groupe de la Banque mondiale ont déjà procédé à la signature de sept (07) Accords de Financement au titre du Cadre de Partenariat Pays du Groupe de la Banque avec le Mali. Le montant cumulé de ces concours financiers du groupe de la Banque à notre pays pour cette année 2018 s’élève à 321,2 millions de dollars, soit environ 181 milliards de F.CFA. Ce résultat constitue une performance qui honore le Mali, et dans la même veine, illustre l’excellence des relations de coopération entre le Gouvernement de la République du Mali et le Groupe de la Banque mondiale” a déclare Dr Boubou CISSE.

Ces financements touchent les secteurs prioritaires : l’agriculture, l’élevage, l’eau, la santé, la protection sociale, l’énergie et les réformes structurelles. D’autres accords de financement devraient être également signés d’ici la fin de l’année.

A noter que le Groupe de la Banque Mondiale a doublé l’allocation en faveur du Mali, qui est passée de 300 millions de dollars à 650 millions de dollars, dans le cadre de l’IDA 18 pour la période 2018-2020.

Source: croissanceafrique.com

Articles relatives

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Actualité