Affaire 4,5 milliards F Cfa à la BIBE au Bénin : La réponse de la banque et de la CNSS

Articles de l'auteur

croissanceafrikhttp://croissanceafrique.com
Croissance Afrique (sarl) est un Média multi-support qui propose plusieurs rubriques axées sur l’actualité économique du continent, notamment la Finance-secteur, Banque-Assurance, Défense-sécurité, Climats, Agro, TIC, Gestion-Publique, Mine-commodité, communication, Leaders, Electricité et Institutions internationales, Telecom, Hydrocarbure, transport etc.

Gabin Dédjila

Les inquiétudes exprimées par le Syndicat national des agents de la sécurité sociale (Synass) au sujet d’un décaissement de 4,5 milliards F Cfa de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) au profit de la Banque internationale du Bénin (Bibe) ont désormais une réponse. Les fonds ont été bel et bien encaissés par la banque mais il y a eu une irrégularité quelque part.

Bénin: Le domicile de Laurent Mètongnon perquisitionné
Dans sa correspondance N° 0300/2018/BIBE/DG en date du 10 octobre 2018 portant « Demande de certificat d’actions » à l’endroit du directeur général de la CNSS, la BIBE mentionne clairement qu’il y a une trace de ces 4,5 milliards F Cfa sur le compte ouverture du capital BIBE.

«Nous … vous confirmons que le chèque n°1882227 émis le 12 juillet 2017 et tiré sur la Banque Internationale du Bénin a été effectivement encaissé le 27 juillet 2017 au profit du compte BIBE ouverture du capital social » lit-on dans la correspondance dont nous avons reçu copie. Dans sa réponse à la CNSS, la BIBE a fourni également copie dudit chèque et de la déclaration notariée de souscription et de versement en date du 29 décembre 2017. Elle informe que le certificat d’action sera délivré en temps opportun.

Un jugement erroné ?
Dans la suite du dossier on se rend compte que c’est au niveau du tribunal qu’il y a eu ‘’une faille’’ dans la prise du jugement ADD N°007/18-2ème CH.COM du 12 juillet 2018 sur lequel le syndicat de la CNSS s’est basé pour évoquer des inquiétudes. En effet, le tribunal même avait pris ce jugement en se fondant sur le rapport d’expert-comptable qu’il a commis pour vérifier la présence physique des 10 milliards versés par l’Etat béninois (les 4,5 milliards de la Cnss y compris).

Mais dans le processus, apprend-t-on, l’expert-comptable n’a pas pu rencontrer le directeur général de la BIBE absent du territoire national au moment de l’opération. Du coup, l’expert-comptable n’a pas pu procéder au contrôle physique du compte. Il a alors rédigé son rapport sans ce volet. C’est ce qui explique ce jugement ADD N°007/18-2ème CH.COM du 12 juillet 2018. A propos, les avocats de la CNSS auraient déjà saisi la Cour d’Appel.

Source: Nouvelletribune.info

Articles relatives

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Actualité