Mali : C’est parti pour la 5ème édition du salon des jeunes entrepreneurs de la zone UEMOA.

Articles de l'auteur

croissanceafrikhttp://croissanceafrique.com
Croissance Afrique (sarl) est un Média multi-support qui propose plusieurs rubriques axées sur l’actualité économique du continent, notamment la Finance-secteur, Banque-Assurance, Défense-sécurité, Climats, Agro, TIC, Gestion-Publique, Mine-commodité, communication, Leaders, Electricité et Institutions internationales, Telecom, Hydrocarbure, transport etc.

Ce samedi 24 novembre 2018, les organisateurs du salon des jeunes entrepreneurs de la zone UEMOA ont procédé à l’ouverture de la 5ème édition du SAJE-UEMOA. Il s’agit de quatre jours les participants et acteurs évoluant dans l’entreprenariat des jeunes venant des pays de l’UEMOA échangeront sur divers thématiques qui semblent essentiellement incontournable pour bâtir le socle fort et solide pour l’émergence économique et monétaires de la zone de l’Union Economique Monétaire Ouest Africaine. La 5èédition est placée sous le thème : Oser le partenariat inter-entreprises PME-pmi « opportunités, enjeux et défis dans l’espace UEMOA ».

A sa prise de parole le président de la commission d’organisation monsieur Idrissa Coulibaly a rappelé « qu’après une année d’absence, 2017, qui nous d’ailleurs permis de mieux échanger et de sceller nos contacts avec les partenaires, le SAJE-UEMOA se donne comme leitmotive d’offrir aux entrepreneurs jeunes ; un cadre d’échanges mutuels ; avantageux et fructueux basés sur nos propres expériences et celles de nos mentors, des myriades d’opportunités qui se présentent. Il nous revient de nous accorder sur des propositions appropriées de développement d’affaires fructueuses et durable propre à notre zone économique et monétaire » a-t-il rappelé.
Au cours de son allocution Idi Coulibaly a invité l’implication des gouvernements de la zone UEMOA et partenaires techniques et financiers d’y soutenir d’avantage ce projet dans la mobilisation des jeunes entrepreneurs des 8 pays de la zone tout en mobilisant soit « 10 entrepreneurs par pays à prendre part à ce rendez-vous du Mali et cela aura sans nul doute , des incidences positives et des incitations à la création et à la gestion des entreprises afin de d’alléger nos gouvernements des millions de jeunes diplômés ou jamais formés et donc , sans emplois stables » a-t-il invité.
Pour sa part, le président de l’association des jeunes entrepreneurs de la cote d’Ivoire M. JEAN PAUL BAYA « Il nous faut une synergie d’action afin que SAJE-UEMOA devient plus forte, nous avons un marché commun, une monnaie commune, un langage commun, donc prenons des initiatives pour les 8 pays, allons à la création des capitaux et fédérons nos capitaux » a-t-il exigé.
Dans son intervention, l’Universitaire et coach des jeunes entrepreneurs M. Ibrahim TEO LAM commencera son discours par des problématiques « pourquoi doit-on oser l’entreprenariat en tant que pays Africain ? qu’est-ce qu’on doit faire en tant que jeunes entrepreneurs ? Il répondra par la suite que la jeunesse africaine doit procéder à l’innovation et à la création des capitaux. Il ajoute ensuite qu’il ne faut s’arrêter aux bien et à l’utilisation de la création d’autrui (mettant l’accent sur les occidentaux et leur créativité pour nous manipuler). « Vous êtes à l’école ou pas, tout le monde peut procéder à la création de son packaging » il faudrait apprendre que « l’entreprenariat commence par moi-même, réfléchissons ensemble et nous allons prendre notre destin en main », a exhorté le coach LAM.
A son tour le représentant résident de l’UEMOA au Mali, M. Mamadou Moustapha BARO affirme que « cette 5 ère du SAJE-UEMOA 2018 « édition les jalons pose essentiellement les jalons des nouvelles ères de la zone UEMOA. Les défis s’articulent autour de la facilitation des financements des projets jeunes dans l’espace UEMOA. En matière d’accompagnement, les structures de la zone l’UEMOA ont bénéficié un programme de Co- développement dans plusieurs secteurs dont les collectivités locales et territoriales », a laissé entendre.

Daouda Bakary KONE

Source: croissanceafrique.com

Mail: croissanceafrik@gmail.com

Articles relatives

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Actualité