Algerie: L’armée américaine renforce sa présence en Afrique pour contrer l’influence chinoise, russe et française

Articles de l'auteur

croissanceafrikhttp://croissanceafrique.com
Croissance Afrique (sarl) est un Média multi-support qui propose plusieurs rubriques axées sur l’actualité économique du continent, notamment la Finance-secteur, Banque-Assurance, Défense-sécurité, Climats, Agro, TIC, Gestion-Publique, Mine-commodité, communication, Leaders, Electricité et Institutions internationales, Telecom, Hydrocarbure, transport etc.

À l’opposé de ce qui a été annoncé par le Pentagone, l’armée américaine renforce sa présence en Afrique pour contrer l’influence chinoise, russe et française, a récemment révélé The Intercept, indiquant que l’Algérie, allié stratégique de la Chine et de la Russie sur le continent, était entourée de trois sites militaires américains.

Contrairement à l’annonce faite le mois dernier par le Pentagone de réduire de 10% le nombre de militaires déployés en Afrique dans les prochaines années, pour se concentrer sur les menaces russe et chinoise, un rapport publié récemment par le magazine The Intercept va à contre-pied de cette affirmation. En effet, se basant sur des documents du Commandement des États-Unis pour l’Afrique (AFRICOM), déclassifiés récemment dans le cadre de la loi Freedom of Information Act, l’enquête de ce média a montré que l’Algérie, l’un des principaux alliés de la Russie et de la Chine en Afrique, était encerclée par trois bases militaires américaines. Plus encore, les États-Unis sont en train de se déployer massivement d’un point de vue militaire sur le continent africain, a ajouté la même source.

Dans un entretien accordé le 4 décembre à l’AFP, le général Roger Cloutier, le commandant des forces de l’armée de terre américaine en Afrique (USARAF) a confirmé les conclusions de l’enquête de The Intercept. «Non, nous ne nous désengageons pas», a déclaré le haut gradé. «Nous sommes plus engagés que jamais, et nous cherchons de nouvelles occasions de nous impliquer encore davantage», a-t-il encore ajouté.

Selon l’article du média américain, les États-Unis ont déployé leurs militaires dans trois pays limitrophes de l’Algérie que sont la Libye, la Tunisie et le Niger. La Libye accueille au moins trois avant-postes de l’AFRICOM, alors que la Tunisie est l’hôte d’une base de drones, d’où l’armée US mène des opérations depuis quelques années. Quant au Niger, le Pentagone a opté pour la construction d’une base près d’Agadez, appelée à devenir le principal avant-poste de l’armée américaine en Afrique de l’Ouest, selon la même source.

Sputnik News

Mail: croissanceafrik@gmail.com

Articles relatives

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Actualité