Mali: Engagement pour une génération sans Sida par l’élimination de la transmission Mère -Enfant du VIH/Sida ( PTME).

Articles de l'auteur

croissanceafrikhttp://croissanceafrique.com
Croissance Afrique (sarl) est un Média multi-support qui propose plusieurs rubriques axées sur l’actualité économique du continent, notamment la Finance-secteur, Banque-Assurance, Défense-sécurité, Climats, Agro, TIC, Gestion-Publique, Mine-commodité, communication, Leaders, Electricité et Institutions internationales, Telecom, Hydrocarbure, transport etc.

« Il nous appartient alors de créer toutes les conditions de limiter la propagation du VIH et le sida. » Cette phrase est de la Première Dame à l’occasion du lancement de la campagne nationale « Naître libre pour briller »

Placée sous son haut parrainage , c’est en milieu de matinée du vendredi 7 décembre 2018 dans la salle de conférence de l’hôtel de Sheraton que la Première Dame du Mali, Keïta Aminata Maiga , Présidente de l’ONG AGIR, Marraine de la première semaine thématique à solennellement lancé la campagne nationale « Naître libre pour briller ».

« La transmission du VIH de la Mère à l’Enfant constitue encore un véritable goulot d’étranglement auquel la sensibilisation de tous et la sensibilisation pour tous doivent constituées absolument une solution.Dans la dynamique et dans la riposte mondiale au VIH et au SIDA le Mali a enregistré des progrès assez significatifs avec une épidémie stabilisée dans la plupart des pays et une tendance générale à la baisse. Le Mali occupe une très bonne place. Ces efforts de nos pays et de nos partenaires sont à saluer, à encourager et à soutenir . Le Mali a élaboré avec ou sur initiative de ses partenaires notamment l’UNICEF un plan national d’élimination de la Transmission Mère-Enfant qui est en cours » a souligné la Marraine de la première semaine thématique.

Dans son plaidoyer de haut niveau Keïta Aminata Maiga a expliqué que « La transmission verticale Mère – Enfant du VIH est la principale cause d’infection à VIH chez l’enfant et cinquante pour cent des enfants infectés non traités meurent avant leur deuxième anniversaire.Ce n’est pas juste! Aucun enfant ne devrait naître avec une maladie qu’il ne devrait pas connaître.De même toutes les femmes ont le droit de voir leur enfant grandir en pleine santé. Ce droit, rien et aucune personne ne devraient l’entraver.Et, aujourd’hui, nous devons savoir et comprendre que la médecine permet d’arrêter complètement la chaîne de transmission de l’infection à VIH de la mère à l’enfant.Il nous appartient alors de créer toutes les conditions de limiter la propagation du VIH et le sida. » A plaider la Première Dame .

La Campagne Nationale de 2018 « Naître Libre pour Briller », est une initiative de l’Organisation des Premières Dames d’Afrique pour la lutte contre le SIDA-OPDAS soutenue par l’Union Africaine dans l’optique de renforcer l’engagement politique des nations africaines à mettre fin au SIDA pédiatrique à l’horizon 2030 et garder les mères en vie.

Elle traduit l’engagement total de la Première Dame du Mali et la volonté politique des plus haute autorités du pays, de voir émerger dans notre pays une génération libérée du sida, où chaque enfant naît sans contamination par le VIH, et où adolescents et femmes vivant avec le VIH auront accès au traitement et aux soins dont ils ont besoin pour survivre et s’épanouir.
« En même temps la première semaine thématique dont je suis marraine traite de l’élimination de la Transmission de la Mère à l’Enfant. Une preuve de l’engagement du Gouvernement pour une future génération sans SIDA » a évoqué la Première Dame dans son intervention.

Les Premières Dames en Afrique jouent un rôle essentiel dans la sensibilisation et l’engagement politique à l’égard de la riposte au sida et du programme de santé et de développement. La présente campagne est une bonne opportunité permettant à l’ensemble national de renforcer l’observance au traitement des femmes enceintes et allaitantes en vue de réduire de moitié le taux de contamination de la mère à l’Enfant en 2022 et de tendre vers l’élimination de la maladie en 2030 conformément aux Objectifs de Développement Durable.

Durant la campagne nationale des opportunités de plaidoyer et de sensibilisation seront saisies pour renforcer les activités de Prévention de la Transmission Mère-Enfant.

• La sensibilisation de la communauté pour l’implication des hommes. La non implication des hommes est un frein au bon suivi médical de la femme.

• La sensibilisation des femmes aux fins de changement de comportement par rapport à l’acceptation du dépistage chez les femmes enceintes et l’observance au traitement des femmes séropositives

• Le plaidoyer auprès de nos partenaires pour un accompagnement dans l’obtention d’équipements adéquats pour l’amélioration de la prise en charge pédiatrique

Des activités sportives seront également menées activités avec les jeunes pour aborder des sujets sur la santé de la reproduction.

Keïta Aminata Maiga a affirmé son soutien à toutes les familles meurtries par le drame qu’est le Sida. L’opportunité était bonne pour la Première Dame de remercier et surtout Féliciter le Département en charge de la Santé et de l’Hygiène publique ainsi que le Haut Conseil National de Lutte contre le SIDA qui ont inscrit le lancement de la présente campagne dans les activités du mois dédié à la lutte contre le SIDA. La Première Dame a également les Partenaires Techniques et Financiers du Mali pour leur engagement à nos côtés dans la lutte contre la pandémie.

Je voudrais saluer ici l’engagement de toutes les Premières Dames de notre organisation sur la voie d’une « Génération sans SIDA ».
Panafricaniste et reconnaissante ,Keïta Aminata Maiga a solennellement remercié les partenaires de l’Union Africaine et de l’OPDAS pour leur accompagnement multiforme de l’initiative, avant de déclarer officiellement lancée au Mali, la campagne nationale « NAITRE LIBRE POUR BRILLER »

Madou’s Camara
Crédits photographies CcomPRM -Madou’s

Mail: croissanceafrik@gmail.com

Articles relatives

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Actualité