Mali: Le ministre du commerce et de la concurrence M. Alhassane AG HAMED MOUSSA a rencontré le regroupement de ferrailleurs et les industriels de la métallurgie

Articles de l'auteur

croissanceafrikhttp://croissanceafrique.com
Croissance Afrique (sarl) est un Média multi-support qui propose plusieurs rubriques axées sur l’actualité économique du continent, notamment la Finance-secteur, Banque-Assurance, Défense-sécurité, Climats, Agro, TIC, Gestion-Publique, Mine-commodité, communication, Leaders, Electricité et Institutions internationales, Telecom, Hydrocarbure, transport etc.

C’est dans le cadre de ses consultations pour une mise en œuvre gagnant – gagnant de l’Arrêté interministériel numero 2018-3993/MCC-MEF-SG du 19 novembre 2018 portant suspension de l’exportation de la ferraille et des sous produits ferreux, son Excellence M Alhassane AG HAMED MOUSSA, Ministre du Commerce et de la Concurrence a rencontré, ce jour 20 décembre 2018, le regroupement de ferrailleurs et les industriels de la métallurgie du Mali.

La réunion a porté sur la prise en compte des préoccupations des ferrailleurs dans le cadre de l’application de la mesure à savoir :
la concurrence déloyale ; la capacité d’absorption des unités industrielles ; l’écoulement de certaines catégories de ferraille ; le prix d’achat de la ferraille.

Tour à tour, les parties notamment les industriels se sont prononcés pour donner des éléments de réponse aux différentes préoccupations. Le ministre du commerce et de la concurrence,  après avoir donné l’assurance aux ferrailleurs de trouver une solution satisfaisante à leurs préoccupations, a donné des orientations ci-après : réserver la collection et la commercialisation de la ferraille aux acteurs de la chaîne de distribution; porter devant la DGCC les difficultés liées au respect des échéances de paiement fixées à 2 jours ouvrables ; préparer un projet de décision précisant la nomenclature tarifaire CEDEAO des produits de la ferraille concernés ; maintenir les prix actuels du marché de la ferraille ; gérer au cas par cas, les contrats souscrits par les ferrailleurs avant l’adoption de cette mesure et ce au sein d’un comité tripartite Administration – industriels – ferrailleurs.

 

Aissatou Traoré

 

Source: croissanceafrique.com

Articles relatives

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Actualité