APEJ : Le projet de budget 2019 équilibré à 13157779206 FCFA.

Articles de l'auteur

croissanceafrikhttp://croissanceafrique.com
Croissance Afrique (sarl) est un Média multi-support qui propose plusieurs rubriques axées sur l’actualité économique du continent, notamment la Finance-secteur, Banque-Assurance, Défense-sécurité, Climats, Agro, TIC, Gestion-Publique, Mine-commodité, communication, Leaders, Electricité et Institutions internationales, Telecom, Hydrocarbure, transport etc.


Agence pour la promotion de l’emploi des jeunes, a effectué sa 22ème session ordinaire du conseil d’administration, jeudi, le 31 janvier 2019 au CNPM. Présidé par Amadou Goïta, ministre de la jeunesse, de l’emploi et de la construction citoyenne, porte parole du gouvernement.
Pour le ministre, c’était un réel plaisir de s’adresser à l’assistance à l’occasion de la tenue de cette 22 ème session ordinaire du conseil d’administration de lAPEJ. Par la même occasion, le ministre a souhaité à toutes et à tous ses vœux les meilleurs de nouvel an.
‹‹ Il s’agit globalement de promouvoir un développement inclusif et durable en faveur de la réduction de la pauvreté et des inégalités dans un Mali uni et apaisé, en se fondant sur les potentialités et les capacités de résilience en vue d’atteindre les objectifs de Développement Durable( ODD) à l’horizon 2030 ››, a-t-il affirmé.
Les travaux effectués, au cours de cette session, ont été cité par le ministre, ils ont eu à examiner plusieurs documents dont le procès verbal de la 21eme session ordinaire, une note sur le contrôle des tâches, le rapport d’activités, le rapport d’exécution du budget 2018 de l’Agence arrêté en recettes et en dépenses à 12030392718 FCFA, le plan d’action 2019, le projet de budget 2019 équilibré à 13157 779206 FCFA en hausse de 9,37℅ suite au report des recettes réalisées sur exercices antérieurs, la contribution des partenaires et la suppression de la TEJ remplacée par la contribution forfaitaire estimée à plus de 8 milliards FCFA. Pour le ministre Koïta, les réalisations de l’exercice 2018 ne doivent point cacher les nombreuses contraintes auxquelles l’APEJ fait face, surtout à commencer par les phénomènes de l’insécurité, de la faible mobilisation de la taxe emploi jeune et celle des recouvrement des prêts consentis aux jeunes promoteurs. Il les a invité donc à apporter chaque fois que de besoins existent et ainsi que les demandes de contributions et recommandations afin d’aider la structure, sur laquelle, ils font beaucoup d’espoir, afin de mieux réaliser ses missions.

Hamadoun Alphagalo

Source : Croissanceafrique.com

Articles relatives

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Actualité