Des avions Boeing 737 MAX cloués au sol après la tragédie en Éthiopie

Articles de l'auteur

croissanceafrikhttp://croissanceafrique.com
Croissance Afrique (sarl) est un Média multi-support qui propose plusieurs rubriques axées sur l’actualité économique du continent, notamment la Finance-secteur, Banque-Assurance, Défense-sécurité, Climats, Agro, TIC, Gestion-Publique, Mine-commodité, communication, Leaders, Electricité et Institutions internationales, Telecom, Hydrocarbure, transport etc.

Alors que les causes de l’écrasement d’un avion de Boeing en Éthiopie – le deuxième en quelques mois – demeurent nébuleuses, Ethiopian Airlines, Cayman Airways, la Chine, l’Indonésie et la Corée du Sud ont annoncé que tous leurs modèles 737 MAX 8 resteront au sol jusqu’à nouvel ordre.

« À la suite du tragique accident d’un Boeing 737 MAX 8, le 10 mars 2019, Ethiopian Airlines a décidé de ne plus faire voler » les avions de ce modèle pour le moment, a indiqué le transporteur aérien.

Ethiopian Airlines possède six autres Boeing 737 MAX 8.

Quant à Cayman Airways, qui utilise aussi deux de ces appareils, elle a décidé de les immobiliser « jusqu’à ce que plus d’information soit disponible ».

Les autorités en sont encore à déterminer les circonstances ayant mené à cette catastrophe qui a fait 157 morts, dont 18 Canadiens. L’avion, qui avait pour destination la ville de Nairobi, au Kenya, s’est écrasé dimanche près de Bishoftu, quelques minutes après son décollage de l’aéroport international Bole d’Addis-Abeba.

Les enquêteurs doivent maintenant analyser les enregistreurs des conversations qui se sont déroulées à bord du cockpit et des données de vol de l’appareil, qui ont été retrouvés lundi.

Les Boeing 737 MAX 8 resteront au sol « par mesure de précaution », a ajouté Ethiopian Airlines, assurant qu’elle communiquerait au fur et à mesure toute nouvelle information.

Dans la foulée de l’accident, Boeing a mandaté quatre experts pour se rendre sur les lieux de l’écrasement afin d’assister les autorités éthiopiennes dans leur enquête.

Sur le tarmac en Chine aussi

L’Administration de l’aviation civile chinoise (CAAC) et le gouvernement indonésien ont quant à eux demandé aux compagnies sur leur territoire d’interrompre les vols des Boeing 737 MAX 8.

La Corée du Sud a aussi décidé d’immobiliser les deux appareils de la compagnie locale à rabais Eastar Jet.

Ethiopian Airlines a confirmé que huit ressortissants chinois avaient perdu la vie dans l’écrasement.

« Comme deux accidents impliquent des appareils Boeing 737 MAX 8 livrés récemment et qu’ils ont eu lieu pendant la phase de décollage, il y a un certain degré de similarité », a déclaré la CAAC, faisant référence à l’écrasement d’un avion du même modèle, en Indonésie, en octobre dernier.

L’avion de la compagnie Lion Air s’était abîmé dans la mer de Java, faisant 189 morts. La cause de l’accident, survenu lui aussi peu de temps après le décollage de Jakarta, la capitale de l’Indonésie, n’a pas encore été déterminée avec certitude.

« Le directeur général du Transport aérien va prendre des mesures pour faire des inspections et interdire temporairement aux Boeing 737 MAX 8 de voler en Indonésie », a aussi annoncé le responsable de ce service au sein du ministère des Transports indonésien Polana Pramesti.

En Chine, les vols pourront reprendre une fois que l’Administration fédérale de l’aviation aux États-Unis et Boeing auront « pris les mesures pour garantir avec efficacité la sécurité des vols », a indiqué la CAAC.

Les autorités chinoises ont indiqué que leur décision était guidée par le principe de tolérance zéro en matière de sécurité.

Dans l’immédiat, les vols qui étaient prévus à bord de ce modèle ont plutôt été remplacés par des Boeing 737-800, rapporte le média d’État Caijing.

En novembre 2017, la Chine a été le premier pays à passer une commande pour acquérir des Boeing 737 MAX. Depuis, Boeing a livré 76 modèles 737 MAX 8 à des compagnies aériennes chinoises, ce qui fait donc du pays asiatique l’un des client les plus importants de Boeing.

Les plus grandes compagnies du pays assurent des vols à bord de ces avions, notamment les transporteurs Air China, China Southern Airlines, China Eastern Airlines, Hainan Airlines et Shandong Airlines.

Les États-Unis et le Canada se rangent derrière Boeing

Les 350 Boeing 737 Max 8 en opération à travers le monde continueront cependant pour la plupart à voler.

Aux États-Unis, notamment, on ne compte pas exiger que les avions de la compagnie américaine restent au sol. Les 24 appareils d’American Airlines et les 34 de Southwest Airlines continueront entre autres à sillonner le ciel, tout comme ceux de United Airlines et de Alaska Air.

Plus au nord, ni le Canada, ni les compagnies aériennes qui ont acquis des Boeing 737 Max 8, Air Canada, WestJet et Sunwing, n’ont annoncé leur intention de garder leurs avions au sol. Air Canada possède 24 de ces avions, WestJet, 13.

Ailleurs dans le monde, FlyDubai, Norwegian Airlines, Icelandair, TUI, Silk Air et Fiji Airways ont aussi réitéré leur confiance en Boeing.

Présentation d’un nouveau modèle reportée

Boeing a annoncé dimanche soir qu’une présentation officielle de son nouvel avion, le gros-porteur 777x, prévue le 13 mars prochain à Seattle, était annulée.

La compagnie a dit concentrer ses efforts pour aider Ethiopian Airlines à faire la lumière sur les récents événements.

Le MAX 8 est la version la plus récente du Boeing 737, l’avion de ligne le plus vendu au monde. Depuis la fin janvier, Boeing a livré 350 avions de ce modèle à travers le monde, et doit encore assurer 4661 commandes.

Avec les informations de Reuters, AFP et CNN

Articles relatives

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Actualité