Mali: Femme au cœur de la paix et sécurité

Articles de l'auteur

croissanceafrikhttp://croissanceafrique.com
Croissance Afrique (sarl) est un Média multi-support qui propose plusieurs rubriques axées sur l’actualité économique du continent, notamment la Finance-secteur, Banque-Assurance, Défense-sécurité, Climats, Agro, TIC, Gestion-Publique, Mine-commodité, communication, Leaders, Electricité et Institutions internationales, Telecom, Hydrocarbure, transport etc.



Atelier de formation sur ‹‹ Paix et Sécurité, promotion du genre et des droits de femmes ››, tenu le 19 mars 2019, l’école de maintien de la paix. Ayant pour thème National ‹‹ Autonomisation de la femme et de la fille à travers l’engagement de tous contre les violences basées sur le genre. ›› La cérémonie d’ouverture a été présidée par le représentant du ministre de la promotion de l’enfant et de la femme.
A sa prise de parole le représentant du haut représentant de MISAHEL, M. Piere Buyoya a souhaité la bienvenue a tout le monde.
Pour sa part M. Guindo, après avoir souhaité la bienvenue, nous a rappelé l’événement par le commencement ‹‹ la journée du 8 mars instaurée ‹‹ Journée Internationale Mondiale de la femme›› en 1857, suite à la révolte des ouvrières des usines de textiles de Chicago pour l’émancipation des femmes, a été déclarée  » Journée Internationale de la Femme » par les Nations-Unies en 1977.››


Depuis 1994 et à l’instar de la communauté Internationale, le Mali célèbre chaque année la Journée Internationale de la Femme en vue de rendre hommage aux femmes pour le rôle qu’elles jouent dans le processus de développement socioéconomique et culturel du pays.
‹‹ La célébration de la journée du 8 Mars offre l’opportunité aux femmes de faire le bilan de leurs progrès réalisés par le biais des activités de plaidoyer, de GT et de conférence/débats. Elle permet à toutes les femmes de s’exprimer et d’échanger sur des situations spécifiques entravant leur développement socio-économique››, a-t-il dit.
Selon M. Guindo, la participation active des femmes dans les forces de défense et de sécurité est une propriété du département à travers le Plan d’action National de la R 1325 CSNU.
‹‹ En 2018, 3330 cas de VBG ont été déclarés par le système de gestion de l’information sur le VBG dont 59℅ sont des cas de violences sexuelles parmi lesquels 41 des cas d’agressions sexuelles et 18% de viol››, a-t-il expliqué.


En effet, pour le représentant du ministère de promotion de l’enfant de la femme et de la famille, ces violences constituent une des violations des droits humains les plus répandues.


Il a détaillé, la représentativité du personnel féminin dans les différents corps:Armée: militaire du rang 8%, sous-officier 7%, officier 5,7%, Police: commissaire 12, 41%, inspecteur 10,07, sous-officier 12,88. Protection Civile: 13, 29% Femmes contre 86, 71 hommes
Services pénitentiaire: agent 20,2% contrôleur 5, 6%, Douane: 10,5% femmes.


Il a transmis les soucis du ministre ‹‹ Le ministre de la promotion de la femme de l’enfant et de la famille soucieux de la promotion du genre, ne peut que se réjouir de la présente initiative et par la même occasion encourage et felicite l’EUCAP Sahel Mali pour les efforts inclassables consentis pour la paix et la sécurité au Mali à travers nombreuses actions.

Hamadoun Alphagalo

Source : Croissanceafrique.com

Articles relatives

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Actualité