Mali: C’est parti pour la conférence commémorative de la Journée météorologique mondiale 2019

Articles de l'auteur

croissanceafrikhttp://croissanceafrique.com
Croissance Afrique (sarl) est un Média multi-support qui propose plusieurs rubriques axées sur l’actualité économique du continent, notamment la Finance-secteur, Banque-Assurance, Défense-sécurité, Climats, Agro, TIC, Gestion-Publique, Mine-commodité, communication, Leaders, Electricité et Institutions internationales, Telecom, Hydrocarbure, transport etc.

Ce lundi 25 Mars 2019, la direction générale de l’agence Mali-Meteo en collaboration avec la Banque Africaine de Développement (BAD) et le ministère des transports du Mali ont procédé à l’ouverture de la conférence commémorative de la Journée météorologique mondiale 2019. Cette rencontre avait pour thème «Le Soleil, la Terre et le Temps»,. Un thème n’est pas fait du hasard car, il a été choisit pour commémorer la Journée météorologique mondiale célébrée le 23 mars de chaque année, depuis 1950. Il faut le rappeler que le Mali a signé la Convention de lOMM le 11 novembre 1960. C’était en présence du ministre des transports M.Soumana Mory Coulibaly et du représentant de la BAD.

Selon le minsitre des transports M. Soumana Mory Coulibaly, « cette conférence vise à informer les Autorités politiques, administratives, techniques, les Partenaires techniques et financiers, les Universitaires, la Presse et la société sur le rôle éminemment important du soleil du Soleil sur le système climatique, sur la santé et le bien-être de la population », dit-il.


En effet, l’énergie du Soleil régit le temps qui fait, les courants océaniques et anime le cycle hydrologique en provoquant en permanence l’évaporation de l’eau qui retombe ensuite sur la terre sous forme de précipitation sans laquelle aucune vie sur notre planète.


C’est pourquoi, le ministre affirme qu’ « en outre, les données sur le rayonnement solaire sont aussi utilisées pour étudier le climat et les changements climatiques, prévoir le temps et fournir des informations permettant de faire face aux effets des hausses de températures, des déficits pluviométriques, des inondations, sur l’apprivoisement en eau potable, la santé et la sécurité alimentaire », a-t-il affirmé. Avant d’ajouter que  » elles contribuent aussi à la réduction des émissions des gaz à effet de serre par l’exploitation de l’énergie solaire », ajoute-t-il.

Par ailleurs, la communauté internationale s’emploie pour renforcer et moderniser les réseaux d’observations afin de collecter et échanger suffisamment de données météorologiques pour renforcer les capacités des services météorologiques à améliorer la résilience des populations et des économies face aux changements climatiques.

Et face à cette collaboration internationale, le Gouvernement de la République du Mali et ses partenaires techniques fournissent de gros efforts tendant à appuyer et soutenir les actions du Service Météorologique du Mali aussi bien sur le plan institutionnel que sur le plan des investissements dans les infrastructures de base.

Notons que le ministre Soumana Mory Coulibaly a profité pour saluer tous les partenaires du Mali dont la Banque Africaine de Développement, l’USAID, la Coopération Luxembourgeoise, le PNUD, et la Banque Mondiale et cela pour leurs appuis multidimensionnels dans notre pays.

Daouda Bakary KONÉ

Source : Croissanceafrique.com

Articles relatives

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Actualité