Beijing et Paris se serre à nouveau la main

Articles de l'auteur

croissanceafrikhttp://croissanceafrique.com
Croissance Afrique (sarl) est un Média multi-support qui propose plusieurs rubriques axées sur l’actualité économique du continent, notamment la Finance-secteur, Banque-Assurance, Défense-sécurité, Climats, Agro, TIC, Gestion-Publique, Mine-commodité, communication, Leaders, Electricité et Institutions internationales, Telecom, Hydrocarbure, transport etc.

Le 25 mars, le président chinois Xi Jinping est arrivé à Paris pour une visite d’Etat en France, cinq ans après sa dernière visite en France. De l’Arc de triomphe au Palais de l’Elysée, le cortège de Xi Jinping a été salué entre deux haies par une centaine de cavaliers de la Garde républicaine française. Les relations sino-françaises respirent la prospérité sous ce beau soleil printanier à Paris.

Solennelle cérémonie d’accueil à l’Arc de triomphe

Etant l’un des monuments les plus célèbres de Paris, l’Arc de triomphe cristallise le rêve et la gloire de la nation française à la recherche de la liberté et de la paix. Dans l’après-midi du 25 mars, à la place de l’Etoile, le président français Emmanuel Macron a organisé une solennelle cérémonie d’accueil en honneur au président Xi Jinping, avant laquelle les deux premières dames se sont fait la bise. Cette courtoisie traditionnelle française traduit une intimité particulière.

A l’occasion du 55ème anniversaire des relations diplomatiques sino-françaises et du Centenaire du Mouvement Travail-Etude des étudiants chinois en France, cette visite s’accorde une particulière importance aux yeux des deux pays. La partie française a déployé des arrangements exceptionnels pour accueillir le président Xi. Deux avions de chasse français ont escorté l’avion du président Xi pendant sa navigation aérienne de Nice à Paris. Avant son départ pour la France, le président Xi avait déclaré: «Je reviens avec une amitié particulière pour le peuple français, et surtout pour, ensemble avec la France, semer le nouvel espoir de notre coopération. »

Deux entretiens en 24 heures

Au soir du 24 mars, le président Xi et son épouse étaient invités au dîner privé offert par le président Macron et son épouse à la villa Kérylos, à Beaulieu-sur-Mer, sur la Côte d’azur. Les deux couples présidentiels ont passé trois heures dans ce bâtiment au style grec, qui symbolise la culture de la Méditerranée et l’esprit d’ouverture de l’Europe.

Le lendemain, le président Xi a rencontré une nouvelle fois son homologue français à Paris. Durant ces deux rencontres de 8 heures au total, les deux chefs d’Etat ont abouti à un consensus pour forger un partenariat global stratégique sino-français plus solide et stable et plus dynamique

«La connaissance du passé peut nous aider à mieux comprendre la situation actuelle afin de mieux nous avancer.» C’est ce qu’a déclaré le président Xi lors de son entretien avec son homologue français à l’Elysée. M. Xi a, par ailleurs, réitéré le principe de traitement entre les grandes puissances que les deux pays continuent à rechercher avec un esprit d’indépendance, de compréhension mutuelle, de clairvoyance et de coopération gagnant-gagnant.

La France était le premier grand pays occidental à établir les relations diplomatiques au niveau d’ambassadeur avec la Chine en 1964. Les deux pays partagent un grand nombre de points communs relatifs aux concepts politiques internationaux, ceux-ci constituent une puissante force pour faire progresser les relations bilatérales. A cette occasion, les deux chefs d’Etat ont formulé une conception de haut niveau pour le développement de leurs relations dans la nouvelle ère, qui demande aux deux pays de mieux coordonner dans les domaines de la confiance mutuelle, de la coopération pragmatique et des échanges socio-culturels.

La Chine poursuit l’élargissement de l’accès au marché en améliorant l’environnement des affaires

Le 25 mars, les chefs d’Etat chinois et français ont témoigné la signature de 14 dossiers bilatéraux, sans compter les contrats commerciaux conclus entre les deux pays, d’une valeur de dix milliards d’euros. Les deux parties se sont entendues sur la promotion de l’initiative « la Ceinture et la Route » et la coopération au sein des marchés tiers, tout en déterminant trois listes de projets de démonstration.

Au cours de la rencontre avec son homologue français Emmanuel Macron, le président chinois Xi Jinping a fait savoir que la Chine poursuivrait l’élargissement de l’accès au marché, suite à la publication de la nouvelle « Loi sur les investissements étrangers », tout en améliorant l’environnement des affaires et renforçant la protection des propriétés intellectuelles. De son côté, Emmanuel Macron a affirmé la volonté de la France à prendre activement part à la deuxième édition du Forum de « La Ceinture et la Route » pour la coopération internationale et à la deuxième édition de l’Exposition internationale d’Importation de la Chine.

Xi Jinping : la Chine ne souhaite pas faire cavalier seul dans son développement

Dans la nouvelle circonstance, la Chine et la France, toutes deux, pays membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU, voient leurs relations s’octroyer des nouvelles significations stratégiques et globales de notre temps. Les deux chefs d’Etat ont, à l’issue de leur tête-à-tête, établi un consensus consistant à faire pousser davantage les projets de coopération internationaux, à perfectionner la gestion globale et à défendre le multilatéralisme et le libre-échange.

« Nous recherchons le bonheur de la population chinoise, sans jamais oublier les responsabilités internationales à assumer », a souligné Xi Jinping en ajoutant que « la Chine ne veut pas faire cavalier seul dans son développement » et que c’est vers un développement pacifique et gagnant-gagnant des pays que doit mener l’Initiative « la Ceinture et la Route », à travers la construction et les négociations conjointes. «L’idée est de réaliser une harmonie de l’humanité, reflet de la civilisation chinoise vieille de 5 000 ans », a conclu Xi Jinping.

Xi Jinping a souligné que la partie chinoise souhaite conjuguer des efforts en commun avec la partie française pour apporter des contributions historiques pour construire un monde, propre et beau, avec la paix durable, la sécurité globale, la prospérité commune, l’inclusion et la tolérance.

Daouda Bakary Koné

Source : Croissanceafrique.com

Articles relatives

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Actualité