AFRIQUE: Le mode opératoire de l’armée Française en 8 étapes

Articles de l'auteur

croissanceafrikhttp://croissanceafrique.com
Croissance Afrique (sarl) est un Média multi-support qui propose plusieurs rubriques axées sur l’actualité économique du continent, notamment la Finance-secteur, Banque-Assurance, Défense-sécurité, Climats, Agro, TIC, Gestion-Publique, Mine-commodité, communication, Leaders, Electricité et Institutions internationales, Telecom, Hydrocarbure, transport etc.

Phase 1: La France finance et arme les milices rebelles et affamées pour déstabiliser et fragiliser un État X ou Y

Phase 2: L’État se trouve obligé d’acheter les armes pour se défendre contre ces milices. La France les leur vend.

Phase 3: Comme l’Etat n’a pas d’argent liquide, la France le lui prête à des taux les plus élevés au monde, en connivence avec les personnages politiques (confer: « le concubinage incestueux endogène avec les forces exogènes » de J.D Ayissi)

Phase 4: Pendant que État X et milices se battent, la France vole les richesses minières via des contrats signés depuis l’époque coloniale ou sur le tas en catimini avec toujours les mêmes politiques.

Phase 5: Dans la bataille, l’État réussit à capturer certains rebelles et les fait prisonniers. Les chefs rebelles appellent les français et leur disent qu’ils vont abandonner la guerre si les amis sont en prison.

Phase 6: La France, qui ne veut pas que les milices s’arrêtent, récupère l’un de ses militaires à la retraite, le forme et le donne aux rebelles comme otage. Puis CNN, BBC, France 24 et RFI publient que les rebelles ont capturé un otage français dans le désert et que l’État X est dangereux comme destination touristique parce que son chef est dictateur et ne travaille pas pour son peuple.

Phase 7: Pour laver son image, le chef d’État X libère les rebelles prisonniers et paye une rançon pour que le français soit libéré.

Phase 8: les rebelles jubilent avec leur argent et les prisonniers relâchés. Ils appellent la France pour dire merci et confirmer qu’ils vont continuer le travail. Ils remettent l’argent qu’ils ont reçu à la France, qui en retour leur donne plus d’armes.

Et le cycle recommence…


Question de réflexion:

  • Qui est perdant et qui est gagnant dans ce « jeu » ?
  • Que peut faire le citoyen lambda à son niveau ?
  • Par Bakary PAOUÉ
  • Source : Croissanceafrique.com

Articles relatives

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Actualité