Confrontée aux difficultés liées notamment à la baisse du prix de l’uranium, la Cominak, filiale d’Orano pourrait fermer ses portes


(Niamey et les 2 jours) – La Compagnie minière d’Akouta (Cominak), l’une des deux filiales de la société française Orano au Niger traverse en ce moment, d’énormes difficultés qui pourront conduire à terme à l’arrêt total de ses activités, a affirmé le ministre des Mines, Moussa Hassane Barazé, aux députés.

Cette épée de Damoclès qui pend sur la Cominak est due entre autres à la baisse drastique du prix de l’uranium sur le marché mondial selon le membre du gouvernement. « Le prix spot de l’uranium tourne autour de 35 000 à 36 000 FCFA alors que les coûts de production de la Cominak tournent autour de 49 000 à 50 000 FCFA.», a-t-il expliqué.

Cela démontre à suffisance, que l’entreprise tourne aujourd’hui à perte et ce déficit pourra s’accroître dans les années à venir pour ces mêmes raisons, mais aussi parce que la réserve s’estompe d’années en années suite à l’exploitation de l’uranium qui ne se renouvelle pas.

A en croire le ministre des Mines, le gouvernement fait des efforts pour aider cette compagnie minière en difficulté à repousser les délais de cessation de ses activités. Par exemple, le président nigérien a négocié avec son homologue français, une hausse du prix Niger qui est passé de 40 000 à 45 000 FCFA le kg. Un relèvement qui a permis à la Cominak de ne pas fermer en 2018.

Rappelons que la Cominak et la Somaïr sont deux filiales de la société française Orano (ex-Areva), qui exploite depuis plus de 50 ans, des mines d’uranium dans le Nord du pays. Aujourd’hui, le Niger est le quatrième producteur mondial d’uranium. Un minerai qui, une fois transformée, produit notamment de l’énergie électrique.

L’uranium du Niger, exploité par le Groupe Orano, est exporté dans plusieurs pays dans le monde et en France plus particulièrement où 79% de l’électricité est d’origine nucléaire.

SG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *