Aminata THERA, une Malienne qui evolue, dans la transformation Agro-alimentaire!

Il s’agit d’une Malienne diplomée en transformation Agro-alimentaire qui nous revient sur son parcours universitaire et professionel. Aminata Thera est issue d’une famille modeste dont elle a herité son metier à travers ses parents au Mali. Aujoud’hui, elle vient de lancer son unité de transformation Agro-alimentaire àfin de procéder à la production des jus et sirop à travers nos produits locaux/lisez

Croissanceafrique.com: Pouvez-vous, vous presenter à nos lecteurs?

Aminata THERA: Je m’appelle Aminata Thera, je suis malienne agée de 23 ans. Je detiens une licence en Industrie Agroalimentaire, ingeniérie de la production alimentaire et bientot un master en Agroéconomie, etant passionnée par la transformation des fruits que je fais depuis l’enfance avec mon père. J’ai donc decidé d’ouvrir ma propre entreprise basée sur la production des sirops et confitures a base de nos produits locaux. L’entreprise nait alors en janvier 2018.

Croissanceafrique.com: Quels sont objctifs dans le futur?

Aminata THERA: L’objectif pour moi est de valoriser les fruits du terroir et de trouver un debouché suite aux pertes constatées de nos fruits au lendement des recoltes, surtout la mangue qui pourrisse en grande quantité sans avoir d’autres issus. Pour pallier a cette perte, l’entreprise naissante à decider de transformer ses mangues en confitures que la famille et les amis ont apprecié et m’ont aidé a la réalisation de ce projet.

Croissanceafrique.com: Quels sont les produits que vous transformez?

Aminata Thera: La meme experience a ete lancé avec le bissap, la papaye et la banane. L’entreprise s’est ensuite interessée a la production des sirops de: bissap, gingembre, tamarin et de balanitesse (comunement appelé Zèkènè au Mali). Ses sirops sont melangés avec du moringa, du miel, du pain de singue. L’entreprise vend egalement du miel pur des apiculteurs.

Croissanceafrique.com: Votre mot de la fin?

Aminata THERA: Le bon goût familier des sirops et confitures étaient encore demandé par les consommateurs. Avec de multiples sollicitations, l’aspet commercialisation a vu le jour et à être très répandue un peu partout sur Bamako.

Propos réalisé par la Readation croissanceafrique.com/DBK

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *