Mali, mutation des magistrats : La liste validée, le document bientôt signé par IBK!

Articles de l'auteur

croissanceafrikhttp://croissanceafrique.com
Croissance Afrique (sarl) est un Média multi-support qui propose plusieurs rubriques axées sur l’actualité économique du continent, notamment la Finance-secteur, Banque-Assurance, Défense-sécurité, Climats, Agro, TIC, Gestion-Publique, Mine-commodité, communication, Leaders, Electricité et Institutions internationales, Telecom, Hydrocarbure, transport etc.

La justice malienne, après le dynamisme et la combativité des syndicats de magistrats à redevenir l’espoir du peuple,vient d’avoir un coup de piston longtemps souhaité par les maliens.

Faut-il croire qu’Ibrahim Boubacar Keïta, chef suprême de la magistrature est résolument engagé à faire rétablir l’équilibre de la balance à tous les niveaux et pour tous les maliens?
De telles questions n’auraient leurs réponses que dans les mois et années à venir, vu l’homme à plusieurs composé et ressassé la même chanson.

Selon nos insondables sources au ministère de la justice, le conseil Superieur de la Magistrature a eu lieu hier mardi 25 juin de 17h06 minutes à 23h46 minutes. Le projet de Mutation, porté par le ministre de la justice, Me Malick Coulibaly, n’a pas trouvé d’obstacle majeur. Il est passé comme un timbre à la poste, explique une source à la Présidence.

Le document final est en cours rédaction et devra être signé par le président de la République. Selon des recoupements effectués, une grande satisfaction des populations est notée pour le départ de l’ensemble des procureurs et des présidents des tribunaux de la capitale, Bamako.

Le purgatoire des bandits économiques, précisément au pôle économique, en plus du président et du procureur, trois autres juges d’instruction ont aussi été mutés. Cette mutation avait longtemps traîné, mais le nouveau ministre, après avoir mis son poste en jeu, s’est engagé à assumer et honorer la confiance que le président IBK lui avait solennellement témoigner. Il s’agit de faire vivre la justice afin que certains actes, causes de la faillite de l’Etat, prennent fin.

Mais que le Peuple n’oublie jamais que les juges sont indépendants et rendent leurs verdicts selon leur perception de la loi. C’est maintenant à la presse de jouer son rôle de sentinelle. Toutes les personnalités qui seront mises en causes devraient répondre. Que le peuple sente que pauvres et riches, tous les maliens sont justiciables.

Figaro du Mali

Articles relatives

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Actualité