SONDAGE : Selon une enquête de l’AJCAD, 86,5% des personnes enquêtées ne se sentent pas représentées à l’hémicycle par les députés

59 Views

Dans le cadre du renforcement de la démocratie au Mali, AJCAD- Mali a réalisé une enquête d’opinion sur la perception des citoyens sur le Parlement. Le District de Bamako a été choisi comme zone d’étude parce que regroupant le Mali en miniature. Sur un total de 226 personnes, 86,5% affirment ne pas se reconnaitre dans le parlement actuel contre 19,5%.

Cette enquête s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Fonds d’Appui au Moteurs du Changement (FAMOC).

Sous la direction du Dr. Bréhima Ely Dicko, Sociologue, un sondage d’opinion a été réalisé par AJCAD dans le District de Bamako, considérée comme une région multiculturelle avec 4 millions d’habitants sur la connaissance des citoyens sur le rôle de l’institution parlementaire. Les enquêteurs, au nombre de 25, étaient constitués de deux sexes et avaient un niveau minimum de Baccalauréat. L’objectif était de sonder la perception des citoyen-ne-s sur l’Assemblée Nationale du Mali afin de formuler des recommandations à l’endroit de l’institution pour une meilleure amélioration de ses relations avec les des citoyen-ne-s.

Les personnes sondées ont répondu entre autres questions : quelle différence faites-vous entre un député et un Maire ? Connaissez- vous les rôles régaliens de l’Assemblée nationale ? Avez-vous assisté à/ou suivi une interpellation d’un ministre ou du gouvernement par l’Assemblée nationale ? est ce que vous vous sentez représenter par les députés de l’Assemblée nationale ? Avez-vous déjà entrepris une action en direction d’un député.

Il ressort du rapport que toutes les génération de toute profession ont été consultées , les moins de 35 ans représentent 70,50% des répondants. De même, l’échantillon est constitué d’une diversité de profession.


A la question de la différence entre un député et un Maire, sur un total de 226, 66,8% affirment que le Maire s’occupe des affaires de la commune, 45% pensent que le Maire représente la commune. Pour le député, 39,4% soutiennent que le rôle du député est de voter les lois, 49,1% pensent que le député est un message entre la population et l’exécutif, 8, 4% disent que le député représente une circonscription, 3,1% estiment que le député représente la région et 15,9% affirment ne pas connaitre la différence entre les deux élus.

Concernant le rôle régalien de l’Assemblée nationale, 67,7% affirment que le rôle de l’Assemblée est de voter des lois, 12% notent que le rôle de l’Assemblée nationale est d’interpeller les ministres, 39,4% pensent que l’Assemblée nationale surveillent l’action gouvernementale. Certains estiment que ce sont les députés qui choisissent le Président de la République tandis que d’autres estiment que le député est le représentant de la commune à l’Assemblée et 36,3% ne connaissent pas les rôles régaliens de l’Assemblée.


A la question de savoir s’ils ont assisté/ou suivi une interpellation d’un ministre ou du gouvernement à l’Assemblée nationale, 14,6% affirment avoir assisté à une interpellation au niveau de l’hémicycle ; 50,4 % des répondants n’ont jamais suivi une interpellation contre 33% seulement ayant pu suivre à travers la télévision nationale ORTM qui étaient intéressés de suivre les interpellations relatives à l’insécurité, à l’éducation, à l’achat de l’avion présidentiel, etc. Il ressort qu’une majorité des personnes en ont une perception positive car selon elles, « les interpellations permettent de faire le suivi de l’action gouvernementale ».

Au sujet de leur état de satisfaction des services rendus par l’Assemblée, 56,3% des citoyen-ne-s sont insatisfaits du service rendu par l’Assemblée Nationale du Mali contre une minorité de 22,8% des répondants. De plus, il est à noter que 11,6% sont très insatisfaits. Enfin, il existe ceux qui ne sont ni satisfaits, ni insatisfaits. Les enquêtés qui sont insatisfaits, mettent en exergue leur inaccessibilité à certains députés, les affaires de corruption, le sentiment que « les députés approuvent tous les textes du gouvernement sans tenir compte des valeurs sociétales » et le fait que « les députés, ne pensent qu’à eux-mêmes ».


A la question de savoir s’ils ont assisté à une session de restitution d’un député dans sa commune, 91,2% des personnes enquêtées affirment n’avoir suivi aucune session de restitution contre une minorité de 8,8%

Les pertinentes recommandations formulées à l’issue de l’enquête

• Ecouter les citoyens, informer les citoyens sur l’action des députés, Faire des restitutions auprès des communautés, Sanctionner des députés ne faisant pas de restitution, Inciter les députés à s’approcher des communautés, Améliorer la communication entre députés et population, Plus de transparence et de communication, Promouvoir la transparence dans tout ce qu’ils font et impliquer mieux les populations, Ecouter les populations avant de voter les lois et aller vers les populations pour expliquer les décisions prises. Notons que cette enquête a été effectué par AJCAD dans le cadre de la citoyennetté active au Mali.

Daouda Bakary KONE

Source: Croissanceafrique.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *