Algérie : le gouvernement suspend le responsable de l’OAIC pour des soupçons de corruption

Articles de l'auteur

croissanceafrikhttp://croissanceafrique.com
Croissance Afrique (sarl) est un Média multi-support qui propose plusieurs rubriques axées sur l’actualité économique du continent, notamment la Finance-secteur, Banque-Assurance, Défense-sécurité, Climats, Agro, TIC, Gestion-Publique, Mine-commodité, communication, Leaders, Electricité et Institutions internationales, Telecom, Hydrocarbure, transport etc.

En Algérie, l’exécutif a suspendu Mohamed Belabdi (photo), numéro un de l’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC) pour des allégations de corruption. C’est ce que rapporte Reuters qui cite des sources proches du cabinet du Premier ministre ayant requis l’anonymat. 

(Agence Ecofin)

Dans le détail, les autorités reprochent à M. Belabdi d’avoir gonflé des factures et fait de fausses déclarations.

Selon les sources de Reuters, le gouvernement a également fermé 45 minoteries qui seraient liées à cette affaire de corruption et lancé des investigations.

Cette suspension de Mohamed Belabdi intervient alors que de nombreux négociants anticipent une modification des politiques d’importation du pays, en raison des contraintes budgétaires et de la pression de la Russie qui veut être un acteur majeur du marché du blé.

L’OAIC détient le monopole sur les importations de blé et achète annuellement 7 à 8 millions de tonnes de céréales.

Selon les dernières estimations du Département américain de l’agriculture (USDA), la production céréalière de l’Algérie devrait atteindre 5,95 millions de tonnes en 2019/2020.

Espoir Olodo

Articles relatives

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Actualité