Afrique du Sud : le gouvernement veut emprunter plus pour atténuer la faiblesse des recettes fiscales en 2019

Articles de l'auteur

croissanceafrikhttp://croissanceafrique.com
Croissance Afrique (sarl) est un Média multi-support qui propose plusieurs rubriques axées sur l’actualité économique du continent, notamment la Finance-secteur, Banque-Assurance, Défense-sécurité, Climats, Agro, TIC, Gestion-Publique, Mine-commodité, communication, Leaders, Electricité et Institutions internationales, Telecom, Hydrocarbure, transport etc.

Le gouvernement sud-africain envisage de réaliser de nouveaux emprunts en 2019, pour faire face à une faiblesse des recettes fiscales. C’est ce qu’a annoncé cette semaine le ministre sud-africain des Finances, Tito Mboweni (photo), s’exprimant devant le parlement.

D’après le responsable, les recettes fiscales de l’Afrique du Sud pour l’exercice budgétaire 2019-2020 pourraient être « nettement inférieures » aux prévisions. Cette situation couplée à la hausse des coûts liés à la compagnie d’électricité Eskom, à laquelle l’Etat vient d’accorder une aide de 4,2 milliards $, devrait augmenter considérablement les besoins d’emprunts du gouvernement pour cette année.

Cette nouvelle aide accordée à l’entreprise publique qui fournit à l’Afrique du Sud plus de 90% de son électricité, intervient dans un contexte de ralentissement de la croissance de la société et de son incapacité à rembourser sa dette. Ce, alors que l’économie la plus industrialisée d’Afrique tourne au ralenti depuis plusieurs mois, avec une croissance prévue à seulement 1,2% pour cette année, contre une estimation de 0,8% l’année dernière.

D’après le ministre Mboweni cité par Reuters, le gouvernement devra réviser sa stratégie de financement et ses émissions obligataires hebdomadaires à des « niveaux supérieurs à ce qui était prévu ».

Moutiou Adjibi Nourou

Articles relatives

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Actualité