Mali: Ceux qu’il faudra savoir sur l’Agence Nationale de Développement des Biocarburants

Articles de l'auteur

croissanceafrikhttp://croissanceafrique.com
Croissance Afrique (sarl) est un Média multi-support qui propose plusieurs rubriques axées sur l’actualité économique du continent, notamment la Finance-secteur, Banque-Assurance, Défense-sécurité, Climats, Agro, TIC, Gestion-Publique, Mine-commodité, communication, Leaders, Electricité et Institutions internationales, Telecom, Hydrocarbure, transport etc.

Cette agence est un établissement public privé à caractère administratif avec des organes bien définis qui sont entre autres, sa mission, son organisation et équipes et ses perspectives, ayant une vision très attractive et sainte comme ‹‹ contribuer au bien être social des populations maliennes et de développer une économie circulaire à travers les bioénergies dans la perspective du développement durable au Mali.››


Quelle est sa mission d’ANADEB?

Établissement public a caractère administratif (EPA) dote de la personnalité morale et de autonomie financière qui a été créée par l’Ordonnance N09-006/P-RM du 04 mars 2009 et placée sous la tutelle du Ministere chargé de l’énergie. L’ANADEB a pour mission de promouvoir les biocarburants/bioenergies sur toute l’étendue du territoire national. De manière spécifique, l’Agence est chargée de participer a la définition des normes en matière de biocarburants et au suivi de la mise en oeuvre de ces normes -de veiller à la disponibilité permanente des biocarburants. Sur le marché, d’établir les bases et mécanismes de tarification et participer à l’élaboration de la strategie des prix des biocarburants d’appuyer la recherche-developpement sur les biocarburants de former encadrer et suivre les transformateurs artisans et industriels des produits de base des biocarburants de suivre et évaluer les activités des opérateurs intervenant dans le secteur d’assurer la concertation entre partenaires nationaux et internationaux du domaine des biocarburants pour favoriser les échanges technologiques et développer le partenariat.


ORGANISATION ET EQUIPES L’ANADEB:

est placée sous la tutelle du Ministere chargé de l’ênergie. Ses organes d’administration et de gestion sont le Conseil d’Administration la Direction generale le Comité de Gestion. L’Agence dispose en son sein de trois départements spécialisés qui sont la promotion de la production et des technologies la promotion des investissements administration et nance. En plus de ces départements spécialisés, elle dispose d’une agence comptable.


LES PERSPECTIVES DE L’ANADEB


Eu egard au context ational en matière d’énergie, I’ANADEB a entamé les démarches pour être élargie aux bioénergies dans l’optique d’être en phase avec les autres acteurs intervenant dans le secteur des biocarburants. Ce changement de paradigme permet d’avoir une vision globale de la valorisation énergétique de la biomasse (matiere organique). Pour comprendre la différence entre la bioénergie et le biocarburant il faut noter que les biocarburants sont les formes liquides et gaz énergétique de la biomasse (matiere organique) et sont les formes liquides, gazeuses et solides de ladite valorisation. Donc les biocarburants sont partie intégrantes des bioénergies qui se présentent comme étant de la grande famille. En guise de perspective, dans le cadre d’une planification à court, moyen et long termes, l’ANADEB envisage d’élaborer la Stratégie Nationale de Développement des Bioénergies, son plan d’action et son plan de mise valorisation en oeuvre relire les textes de creation, d’organisation et de fonctionnement de l’ANADEB en vue d’élargir ses actions aux bioénergies créer un Fonds de Développement des Bioénergies à travers les prestations de service, les redevances et la mobilisation de financement extérieure (public et privé) afin d’avoir son autonomie financière et de réduire son impact sur le déficit du budget national; renforcer la recherche-développement dans le domaine des bioénergies ; élaborer le Programme National de Développement du Biodigesteur mettre en place un observatoire de la biomasse au Mali afin de circonscrire le conflit d’usage de la matière premiere produire de l’électricité à partir des déchets agricoles (les tiges de coton, les balles de riz, etc.) et forestiers (les rémanents, les branches d’arbre, etc.) -promouvoir la valorisation énergétique du bois en mettant l’accent sur la hiérarchisation des usages du bois (d’abord des industriels pour la fabrication des biomatériaux (pour financer le reboisement avec la grande valeur ajoutée qu’ils des industriels de fabrique de biomatériaux (sciures de bois créent) et en suite la valorisation énergétique des déchets et copeaux de bois) produire du biogaz dans tous les abattoirs du Mali pour la production d’électricité et de froid; promouvoir la valorisation énergétique des biomasses promouvoir la valorisation énergétique des déchets le long du fleuve Niger (les plantes aquatiques nuisibles); industriels et menagers, promouvoir la valorisation des huiles alimentaires usées, promouvoir des zones d’activités électrifiées à base produire et utiliser du bioéthaol dans les réchauds et en Biocarburant: de la bioénergie et d’autres sources d’énergie renouvelable les moteurs a essence.

Hamadoun Alphagalo

Source : Croissanceafrique.com

Articles relatives

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Actualité