GRAND MEETING DU MOUVEMENT BAGUINE SÔ: Exonération des Dogon au pays Dogon!

Articles de l'auteur

croissanceafrikhttp://croissanceafrique.com
Croissance Afrique (sarl) est un Média multi-support qui propose plusieurs rubriques axées sur l’actualité économique du continent, notamment la Finance-secteur, Banque-Assurance, Défense-sécurité, Climats, Agro, TIC, Gestion-Publique, Mine-commodité, communication, Leaders, Electricité et Institutions internationales, Telecom, Hydrocarbure, transport etc.


Dépuis Dr Boubou Cissé, est venu tout le Mali était animé par un brin d’espoir. Mais après son adoption d’une nouvelle approche qui est d’aller voir les victimes des zones frappés depuis trois afin d’apporter une solution.

Ainsi, procède-t-il une visite de terrain avec de très fortes délégations pratiquement dans les quatre cercles du pays Dogon. Après cette visite élégamment apprécié par la communauté nationale et internationale qui aurait cru d’attendre parlé de la crise au pays Dogon ou le conflit entre Dogon-Peulh. Malheureusement, nous voyons ce brin d’espoir transformer en brin de désespoir.

Cependant, aux regards de toutes ces atrocités génocidaires, auxquels seul les Dogon sont les cibles. Pendant ce temps 50 Dogon ont tués par les bandits armés Peuls, seulement ci que les Dogon ont donné une confiance folle aux démarches du PM, pour la réconciliation et le retour de la paix au pays. Ainsi, le Mouvement Baguiné sô, a ténu ce dimanche 18 août 2019 à la maison des aînés de Bamako à ACI2000, un grand meeting d’information par rapport à détérioration de la situation sécuritaire au pays Dogon. C’était sous la présidence, de Hamidou Djimdé, président du mouvement Baguiné sô. Pour plus de précisions et d’éclaircissement, lisez l’intégralité des mots du meeting à l’occasion:

Mesdames et messieurs, bonjour. Merci d’avoir répondu à notre appel, une tois de plus. Depuis notre première sortie en mars 2019, nous vous avions promis un meeting d’information mais à cause de la succession des évènements, nous n’avions pas pu le tenir à temps comme convenu.
Mesdames et messieurs, chers parents
Aujourdhui c’est chose faite. Bienvenus à vous tous!
Lors de nos dernières sorties nous vous avons alerté sur la menace qui plane sur l’hivernage au pays dogon et dénoncer les allégations mensongères portées à l’égard de nos vaillants chasseurs qui demeurent jusqu’à preuve de contraire nos défenseurs et nos protecteurs. Cette menace demeure une réalité car ce nos jours beaucoup de nos terres n’ont pas été cultivées.
Mesdames et messieurs, chers invités,
Ce matin, nous vous avons fait appel pour faire le point de ce qui prêvaut au Pays Dogon. Avant de rentrer dans le vif du sujet, une invite à l’intention de ceux-là qui reusent un fait qui est plus qu’une réalite. «Le terme Pays Dogon de croire et d’accepter. Le Pays Dogon a existe. Le Pays Dogon existe. Le Pays Dogon existera. Mesdames et messieurs, chers parents
Le changement du gouvernement intervenu et qui a porté Dr Boubcu CISSE à sa tête, cela nous avait donné une lueur d’espoir. Cette lueur d’espoir tend vers une lueur de désespoir. Il n’est caché à personne qu’un conflit, qui ne dit pas son nom, existe entre les Dogons et leurs frêres Peulh. Ce conflit: nous a été importé par ceux et nous ne faisons que nous protéger. Cela a créé une situation d’amalgame et suspicion en mettant en mal notre vivre ensemble. Dieu seul sait: les efforts que nous fournissons pour ramener la confiance. C’est dans ce contexte d’amalgame que Dr Boubou Cissé est venu. Le gouvernement a éte mis en place, c’est là que notre surprise fut grande, la part du lion a été donné à nos frères Peulh plus de dix frères Peulh dans le gouvernement contre un seul frère Dogon. Ce a été mal perçu et incompris par rotre communauté.
Mesdames et messieurs de la presse Notre caractère de réserviste nous a permis d’accepter cet état de fait en croyant que les autorités du pays avaient une raison de le faire. Ainsi Monsieur le nouveau premier ministre a amené une nouvelle approche de gestion de la crise, qui était celle d’aller vers les populations à la base, vers les vrais acteurs sur le terrain et avec les ressorissants qui semblent avoir une légitimité auprès des populations concernées. Quand nous avons été sollicités, nous avons accepté malgré la réticence de certains: c’était pour témoigner notre volonté d’aller à la paix. Nous sommes allés et nous avons pu rencontrer nos acteurs sur le terrain: les Danan; qui ont d’ailleurs réservé un accuel très chaleureux au Premier mninistre et à sa délegation. Cela devrait être fait par nos frères Peuls mais hélas !
Mesdames et messieurs de la presse, chers invités
Notre surprise fut encore grande malgré cette nouvelle approche du gouvernement. A peine retourner à Bamako, la base de pré cantonnement de Wadouba de Danan a été attaquée par les FAMAS. Cela a suscité une indignation totale à Ambassagou la limite une révolte. De nos jours, les jours passent et se ressemblent pour nous les dogons. Malgré notre bonne foi d’aller à la paix, nous sommes traqués et fusilles dans nos champs et même acculés jusqu’au fond de nos cases avant d’être égorgé dans nos sommeils ou d’être abattu sur la route des foires.
Le désolation continue son petit boat de chemin dans le silence complice des autres citoyens, des médias et méme de nos autorités. e Mesdames et messieurs, chers invités Ncus ne comprenons pas la cabale de certains miitaires contre nos groupes d’autodéfense Ils leur retirent: leurs fusilles pendant quils montent la garde afin que les autres puissent culiver lls leur retirent: leurs armes pendant qu ils accompagnent les femmes d’un village à un autre. Ils sont désarmés pendant que l’ennemi n’est pas inquiété. C’est ainsi que Dioundourou a été incendié le jour de la fête, village situé à 15km de Bandiagara cans l’indifference totale de nos autorités. A l’intention du Chef du Gouvernement, depuis son voyage du pays Dogon chasseur dogon n’a tiré un seul coup de fusil mais il y a eu plus de cinquante Dogon qui ont été tués par des bandits armés Peuls et des milliers de bétails emportés par eux aucun.
Par ailleurs, nous prenons acte de la nomination de Babali Bah cemme conseiller spécial à la primature. Même si cela nous parait bizarre car ce monsieur est considéré comme un acteur majeur dans cette crise par les populatons de cette zone. Ibrim Bah conseiller spécial à Koulouba. Babali Bah conseiller spécial à la primature Tous les deux frères et tous de Diankabou et c’est Diankabou qui est l’épicentre de notre problème; coïncidence ou paradoxe. La conscience populaire n’arrive pas comprendre cela.


Mesdames et messieurs, amis de la presse, Tous ces faits nous démontre qu’il y a un complot contre les Dogons et le pays dogon, surtout les appels deplacés du President de Tapital Pulaku monsieur Abdoul Aziz Dallo qui invitait tous les Peulhs du monde entier à venir nous combattre. Qu’avons-nous fait pour meriter tant de haine ? Nous demandons aux autorités de mettre fin aux agissements de ce genre et d’autres. Nous sommes entrain de retenir certains de ros frères de tous les corps (fonctionnaires, commerçants, étudiants, chômeurs, aventuriers et méme des militaires) à aller grossir les rangs de nos Danan. Aidez-nous à les ratenir pendant qu’il est encore temps.


Mesdames et messieurs de la presse, chers parents . L’heure du sursaut a sonné. C’est le lieu de rendre hommage à nos grands peres et pères encore vivant de nous avoir légué la defunte ‹‹ UNION DOGON ››. Sa renaissance est pour bientôt. Chers amis de la presse, honorables invités
Pour terminer, je reviens sur nos anciennes recommandations: Désarmer tous les détenteurs illégaux d’armes de guerre;


Sécuriser nos champs de culture;
Prendre toutes les mesures récessaires pour protéger les civils menacés par la violence communautares, notamment en multipliant installant des postes de sécurite supplementaires dans les vulnérables;
Envisager de créer un programme de dédommagement pour les victimes patrouilles et dans les zones communautaire, et veiller à ce que ces dédommagements soient accordes de manière transparente, quelle que soit l’appartenance religieuse ou ethnique.
Je vous remercie.

Amadoun Alphagalo

Source : Croissanceafrique.com

Articles relatives

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Actualité