Mali: Un atelier de formation en planification sur l’approche de la théorie du changement au sommet des débats à Bamako.

89 Views

Cet atelier à pour but d’Intensifier la capacité des acteurs des administrations sur la Planification sur l’approche de la théories du changement. La CSLP en collaboration avec l’APEM, a organisé un atelier de formation en planification sur l’approche de la théorie du changement, ce lundi 19 août 2019 au Centre de formation et de développement à AC 2000.

La cérémonie a été présidée par Monsieur Mahamoudou Z Maïga. C’est un atelier qui durera cinq jours, ( 19- 23 ). Pour lui cette de cinq jours, permettra de renforcer les compétences des participants sur la « Théorie du Changement » à travers des exposés, des discutions, des échanges d’expériences et des études de cas. Ajoute-t-il qu’il permettra aussi de dispenser une formation aux participants sur les méthodologies d’élaboration des politiques et stratégies développement suivant l’ Approche basée sur la Theorie du Changement. Il attire l’attention des uns et des autres avec ce-ci ‹‹ le conseil des Ministres du 29 mai 2019 a adopté le Cadre Stratégique pour la Relance Economique et le Développement Durable pour la période 20119- 2023 (CREDD 2019-2023) comme cadre unique de référence de nos politiques et stratégies de développement. Depuis le lancement du processus d’élaboration du CREDD 2019-2023 jusqu’à son adoption, l’UNICEF a toujours accomoagné les efforts du gouvernement en mobilsant les resources nécessaires à la formulation et à la mise en oeuvre de ce référentiel de développement.››


Pour cela il a renouvelé ses remerciements à l’endroit de l’UNICEF. Dans son message, le Président de l’APEM Pour la Formation sur la théorie du changement, au nom de l’Association pour la Promotion de l’Evaluation au Mali (APEM), a souhaité la cordiale bienvenue aux à cette session de formation. Aussi a-t-il remercié les partenaires de l’APEM, notamment l’UNICEF et la CT/CSLP pour avoir rendu possible ce cadre de collaboration permettant de travailler en synergie avec les de planification et de statistique des departements ministériels et d’autres structures de planification et de suivi evaluation, notamment la DNPD, I’INSAT, I’ODHD, entre cellules differents autres. Il élargit les remerciements ‹‹ Nos remerciements vont également à l’endroit du programme TOKTEN. mise en oeuvre par le PNUD et Gouvernement du Mali, pour permettre à la diaspora Malienne d’intervenir en terme de renforcement de capacité dans les secteurs de l’Education, la Santé, l’Agriculture, les PME/PMI et Autres Administrations. Aujourd’hui, ce programme est egalement elargi au domaine de l’assainissement, pour la transformation et la valorisation des déchets solides. C’est donc à travers le TOKTEN qu’intervient l’appui du consultant exterieur, monsieur Abdoulaye Touré qui malgré son agenda très chargé n’a menagé aucun effort pour être present à cet atelier.›› Pour lui ‹‹ Cela denote de l’engagement de la Diaspora Malienne à participer au developpement sociaux-économique du pays, ›› a-t-il affirmé.

M. Mahamoudou Z Maïga, a d’abord remercié l’Association pour la Promotion de l’Evaluation au Mali et le programme TOKTEN Mali dont la collaboration a permis d’organiser la présente formation à l’endroit des cadres des services nationaux en planification basée sur l’approche de la théorie du changement, en lien avec les enfants. Il dira que ‹‹L’avènement récente des Objectifs pour le Développement Durable (ODD), du Cadre pour la Relance Economique et le Développement Durable (CREDD) de deuxième génération et du Cadre de Coopération et de Développement Durable des Nations-Unies (UNSDCF) nous interpelle à persévérer dans les efforts de renforcement des processus de planification, de mise en oeuvre, de suivi et de l’évaluation des actions de développement pour ne laisser personne pour compte.›› Partant de là, il a annoncé que cette formation s’inscrit dans le cadre d’une série de renforcement des capacités des cadres des structures publiques entamée depuis 2017.›› Ajoute-t-il que ‹‹ La formation en planification basée sur l’approche de la théorie du changement, en lien avec les enfants intervient à la suite de plusieurs sessions organisées dans le présent programme de coopération entre le Mali et UNICEF notamment en Gestion Axée sur les Résultats (GAR) à Bamako, Koulikcro, Sikasso et Kayes et en évaluation des politiques (EPP) Elle vise à améliorer les pratiques de planification, suivi et évaluation des politiques et programmes publiques de développement, principalement ceux relatifs aux enfants, y compris les plus défavorisés, selon leurs besoins spécifiques et en fonction de leur sexe, des régions et des risques auxquels ils sont confrontés Des aspects importants tels que la promotion de l’égalité du genre, l’autonomisation de la femme et l’éepanouissement de l’enfant et de la famille devront également être pris en considération De manière spécifique il s’agira pour vous, pendant cing jours, i) de vous familiariser et mieux connaître la theorie du changement, i) d’apprécier son utilité, ses exigences et limites dans le cadre de la conception et de la mise en ceuvre des programmes et projets de développement, ii) d’avoir des compétences de formulation de bonne théorie du changement qui prend en compte les besoins des enfants et des femmes, iv) disposer des outils et méthode de formulation de theorie de changement dans les processus de planification du développement, ›› a-t-il martelé.
Pour Maïga, cette formation, une occasion pour les participants s’approprier des outils méthodologies de l’approche basée sur la théorie de changement dans vos pratiques de tous les jours de la clarification, et de pouvoir en faire un lien systématicue avec les enfants, notamment les plus défavorisés .

Amadoun Alphagalo

Source: Croissanceafrique.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *