CN-CIEPA : Rassemble les acteurs pour améliorer la contribution de secteur privé et instituts de recherche du Mali

Articles de l'auteur

croissanceafrikhttp://croissanceafrique.com
Croissance Afrique (sarl) est un Média multi-support qui propose plusieurs rubriques axées sur l’actualité économique du continent, notamment la Finance-secteur, Banque-Assurance, Défense-sécurité, Climats, Agro, TIC, Gestion-Publique, Mine-commodité, communication, Leaders, Electricité et Institutions internationales, Telecom, Hydrocarbure, transport etc.


Hôtel de l’amitié de Bamako, a été un cadre de réunion d’échanges sur la contribution de secteur privé et instituts de recherche dans le processus de mise en oeuvre des engagements MRM-SWA, tenue ce jeudi, 29 août 2019. La cérémonie d’ouverture a été présidée par, Drissa Samaké, conseiller technique au ministère de l’énergie et de l’eau.


M. Drissa Samaké a souhaité la bienverue à tous les participants. Aussi, saisie cette occasion pour vous exprimer toute leur reconnaissance pour avoir accepté d’honorer par leur présence à cet atelier d’échanges.


Au cours de son intervention, il a fait un bref rappel sur l’histoire de cette structure, que, ‹‹ Assainissement et Eau pour Tous-SWA», est un partenariat mondial créé en 2008 et qui réunit les Gouvernements et leurs bailleurs de fonds, les organisations de la Société civile, du Secteur privé, des Instituts de recherche et d’autres partenaires de développement.››.

Il explique que ‹‹ Ces partenaires travaillent de concert afin de coordonner leurs actions au plus haut niveau, de renforcer leur responsabilité mutuelle et d’utiliser des ressources rares de la manière la plus efficace possible.›› M. Samaké dira ‹‹ Cette conviction commune de ce partenariat est que des processus de prise de décision collaboratifs, multipartites et dirigés par les Gouvernements permettent d’arriver à des solutions plus durables, efficaces et transparentes que ne pourraient obtenir des Partenaires de Développement agissant seuls. ›› .


Par ailleurs, le conseil technique affirme que ‹‹ le Gouvernement du Mali a fait de l’accès à l’eau potable et l’assainissement un des axes prioritaires du Cadre sratégique pour la Relance Economique et le Developpement Durable (CREDD) qui ambitionne d’atteindre un taux de couverture de 100% à l’horizon 2030, conformément aux Objectifs de Développement Durable (ODD) Reconnu en 2018 par la communauté internationale comme Pays pionnier du Mécanisme de Redevabilité Mutuelle de SWA. Et pour montrer cette lancée est à bon point, il dira que ‹‹ l’honneur a été fait au Mali à la réunion de Costa Rica d’avril dernier de présenter, en séance plénière, les engagements de notre pays élaborés dans le cadre d’un processus multipartite national, comme modèle de la redevabilité mutuelle dans la pratique. Au cours de cette réurion de Haut Niveau, le Mali a pris, à l’instar d’autres pays, des engagements ambitieux devant permettre d’atteindre d’ici 2030 l’accès universel à l’eau, l’hygiène et l’assainissement.››.

Il a rappelé que ces engagements sont ceux du Gouvernement aussi bien que des Partenaires techniques et Financiers, de la Société Civile, du Secteur Privé, et des Instituts de Recherche. Les conclusions de cette réunion de Haut Niveau des Ministres du Secteur ont été restituées, ici même, le 1 août, dans le but de contribuer à l’appropriation et au suivi desdits engagements.

En vue de faciliter la mise en oeuvre ce ces engagements, le Gouvernement du Mali, outre sa volonlé politique affirmée dans ses politiques nationales, a décidé d’oeuvrer davantage à la mobilisation de toutes les catégories d’acteurs nationaux intervenant dans le secteur de l’eau, I’hygiène et l’assainissement.

Amadoun Alphagalo

Source : Croissanceafrique.com

Articles relatives

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Actualité