Denonciation des scandales financiers au Mali: L’honorable Soumaïla CISSE offre un cadeau d’anniversaire à IBrahim Boubacar KEÏTA

Articles de l'auteur

croissanceafrikhttp://croissanceafrique.com
Croissance Afrique (sarl) est un Média multi-support qui propose plusieurs rubriques axées sur l’actualité économique du continent, notamment la Finance-secteur, Banque-Assurance, Défense-sécurité, Climats, Agro, TIC, Gestion-Publique, Mine-commodité, communication, Leaders, Electricité et Institutions internationales, Telecom, Hydrocarbure, transport etc.

Animation d’un point de Presse de l’Honorable Soumaïla Cissé, Président de l’URD, Chef de file de l’opposition ce mardi 03 septembre 2019 à 10h à la maison de la presse. Dans son exposé liminaire, Soumaïla Cissé a denoncé le scandales relatifs à l’achat de l’avion présidentiel, d’équipements militaires, d’engrais frelatés, à la passation de marchés sur-facturés, à la construction de logements sociaux, et la liste n’est pas exhaustive . C’etait en presence d’une brochette de journalistes.

A sa prise de parole, Soumaïla Cissé, fidèle à son devoir d’informer l’opinion nationale et internationale sur les questions d’intérêt majeur concernant la gouvernance et l’avenir de notre pays, l’honorable Soumaïla Cissé a vivement remercié l’assemblée d’avoir répondu à leurs invitatés.

Selon l’honorable Soumaïla CISSE « le o4 septembre 2013, date à laquelle notre concitoyen, Monsieur Ibrahim Boubacar Keïta prêtait serment pour son premier mandat présidentiel, l’armée malienne et les corps de l’administration étaient déployés et opérationnels sur toute l’étendue du territoire national », dit-il.

Avant d’ajouter que « quant à l’ensemble de nos partenaires techniques et financiers, ils étaient non seulement de retour, mais œuvraient à nos côtés tant en confiance qu’en solidarité pour une relance durable de notre économie », a-t-il ajouté.

Dans son discours d’ouverture, Soumaïla CISSE a deononcé les Scandales avec un S majuscule tant ils se sont succédé à fortes doses et à coûts exorbitants.

L’opposition denonce les scandales financiers

Selon.lui, il s’agit des scandales relatifs à l’achat de l’avion présidentiel, d’équipements militaires, d’engrais frelatés, à la passation de marchés sur-facturés, à la construction de logements sociaux, et la liste n’est pas exhaustive entre autres.

En réalité, les scandales, en toute impunité, touchant aux domaines sensibles de la sécurité, de l’éducation, de la santé, de l’aménagement routier parmi d’autres, sur fond de malversations financières, de fraudes fiscales et douanières, l’ensemble impactant gravement le quotidien tant social, économique que civique de nos populations.. », a expliqué Soumaïla Cissé.

Pour lui, « les scandales se sont multipliés tragiquement en phase avec les cortèges funèbres consécutifs aux violences meurtrières, mafieuses et terroristes grandissantes au nord et au centre du pays pour lequel nos compatriotes, abandonnés par le pouvoir central, ont payé un trop lourd tribut ».

Ainsi, de 2013 à 2019, l’insécurité galopante et effrénée qui frappe notre pays a occasionné la mort de plus de 4000 civils et militaires, dont plus de 500 pour le seul premier semestre de 2019. C’est tout simplement inacceptable. Intolérable !

C’est pourquoi, face une nouvelle fois malheureusement à la gravité de la situation, l’honorable CISSE affirme que l’opposition ne cessera de rappeler au régime IBK qu’aucune indiscipline ni délinquance financière ne doivent être tolérées dans la gestion des ressources allouées à nos forces armées et de sécurité », a-t-il.

En suite , il dira que malheureussemnt, les interpellations et alertes de l’opposition sont tombées dans l’oreille de sourds tout comme les scandales financiers n’ont pas épargné les ressources allouées à l’armée », a-t-il affirmé.

Au sujet des avions militaires, IBK donne raison à l’opposition

Le Président Ibrahim Boubacar KEITA a encore une fois de plus donné raison à l’opposition en reconnaissant lors de sa dernière interview dans le Journal Jeune Afrique daté du 30 juin 2019 que les deux hélicoptères Puma achetés pour l’armée « sont cloués au sol depuis leur acquisition faute de maintenance » tout en clamant et martelant haut et fort à la Une dudit journal que « NOUS SOMMES EN GUERRE ».

Le Président de la Commission de la défense de l’Assemblée Nationale, un très proche pourtant du Président, est allé jusqu’à se poser ouvertement, pour ne pas dire naïvement, la question de savoir si notre pays « n’a pas été floué lors de l’achat de ces hélicoptères ».

« Pourtant plus de 7 milliards de francs CFA ont été décaissés par l’Etat pour cette opération d’achat », dit-il.

« Au moment où nos forces armées tombent quotidiennement sur le champ de l’honneur faute de moyens matériels adéquats et performants, il est inadmissible de tolérer de tels scandales » s’indigne Soumaïla CISSE.

Il appartient désormais à l’Assemblée Nationale du Mali, après enquête, de renvoyer devant les juridictions compétentes toute personne impliquée dans cette cascade intarissable de scandales.

Cela qu’il s’agisse du Président de la République, Chef suprême des Armées, du Premier ministre, des Ministres et de leurs éventuels complices civils et militaires en raison des crimes et délits commis dans l’exercice de leurs fonctions, à savoir:

Ces faits sont prévus et punis par les articles 34 et suivants, 102 et suivants, 107 et suivants, 112 et suivants, 120 et suivants, 123 et suivants du Code pénal du Mali et la Loi n°2014-015 du 27 mai 2014 portant prévention et répression de l’enrichissement illicite au Mali.

Avande conclure son discours l’honorable Soumaïla CISSE a affirmé que « Plusieurs drames auraient pu être évités et des centaines de vies auraient pu être épargnées et sauvées si notre armée avait été véritablement dotée de moyens aériens adéquats, entre autres équipements d’intervention », a-t-il affirmé.

A la fin de son discours d’ouverture, Soumaïla CISSE dira cet adage « On ne combat pas l’ennemi avec des leurres et on ne défend pas son peuple avec des illusions », dit-il. Certainement, cet point de presse est le cadeau d’anniversaire de l’honorable Soumaïla CISSE à l’endroit du chef de l’Etat Ibrahim Boubacar KEÏTA à l’occasion de sa prise de fonction après sa victoire contestée en 2018, lors des elections présidentielles passées.

Daouda Bakary KONE

Source: Croissanceafrique.com

Articles relatives

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Actualité