Commerce import-export : Yiwu, le carrefour commercial Chine-Afrique

29 Views

Le marché des pays du continent africain sont bondés de marchandises chinoises. Le volume commercial entre la Chine et l’Afrique a atteint 204 milliards de dollars américains en 2018. 

Les villes de provenance des produits chinois, source de curiosité de beaucoup de consommateurs, sont particulièrement Guangzhou et Yiwu. Cette dernière, dont il nous a été donné de la visiter, du 16 au 18 Août dernier, est sans doute la ville chinoise la plus africaine. Peuplée de plus 1,3 millions d’habitants, la ville de Yiwu accueille pas moins de 3.000 africains. Avec ses boutiques de bazin, d’œuvres d’art africain, mosquées, restaurants halal et sa forte communauté africaine, elle offre le meilleur cadre de vie et de travail à la diaspora africaine.

Elle a, en effet, en son sein le centre commercial de gros le plus populaire du monde et un port maritime situé à quelques kilomètres. Ce qui fait d’elle l’une des plaques tournantes du commerce des marchandises chinoises vers le reste du monde, plus particulièrement l’Afrique. Chose qui attire les commerçants du monde pour y effectuer des achats en gros. 

En plus d’autres marchés, son centre commercial, Yiwu International Trade city, a été construit en 1982. Ce gigantesque marché de gros, étalé sur 4 millions de kilomètres carrés, est composé de plus de 30.000 boutiques. L’on y trouve plus de 400.000 types de produits: fleurs, jouets, bijoux, arts, lunettes, vêtements, chaussures, sculptures en bois, décorations, produits cosmétiques, électroniques, automobiles etc.

Dans ce centre commercial, il est possible de commander des produits et de se les faire livrer directement des usines de fabrication. Lesquelles sont le plus souvent installées en dehors de la ville. Elles fabriquent les produits en fonction de moyens voire critères du client. Après la fabrication et la livraison, ces articles, bons marchés, sont exportés vers d’autres pays et régions (majoritairement asiatiques et africaines).

Ce business a séduit beaucoup d’africains qui ont décidé de s’installer dans cette localité pour exporter des « Made in China » vers le continent. Certains d’eux importent aussi des produits africains en Chine. 

Selon des statistiques, près de 1.500 conteneurs remplis d’équipements électroniques et sandales quittent chaque jour cet arrondissement, situé à plus de 1400 kilomètres de Pékin, capitale de la Chine. Une bonne partie de ces produits divers est destinée à l’Afrique. 

L’administration provinciale des douanes de Zhejiang affirmait que Yiwu a exporté 49,2 milliards RMB (7,46 milliards de dollars américains) de petites marchandises vers 50 pays africains contre 610 milliards de Yuans d’articles importés en 2015. Et d’ajouter que les africains effectuent chaque année plus de 80.000 voyages dans la province. 

Ces chiffres ont sans doute connu une évolution. Car,le volume commercial global entre la Chine et le continent africain a atteint 204 milliards de dollars américains en 2018 contre 168,8 milliards US dollars en 2015. Ce qui prouve que l’Afrique reste l’une des destinations privilégiées des produits commerciaux chinois.

Moussa Sayon CAMARA, Correspondant en Chine  L’INDEPENDANT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *