MANIFESTATIONS A NIONO ET TOMBOUCTOU: L’AJCAD appelle les populations à la retenue et les autorités plus de responsabilité.

Articles de l'auteur

croissanceafrikhttp://croissanceafrique.com
Croissance Afrique (sarl) est un Média multi-support qui propose plusieurs rubriques axées sur l’actualité économique du continent, notamment la Finance-secteur, Banque-Assurance, Défense-sécurité, Climats, Agro, TIC, Gestion-Publique, Mine-commodité, communication, Leaders, Electricité et Institutions internationales, Telecom, Hydrocarbure, transport etc.

COMMUNIQUE D.E-AJCAD

AJCAD-Mali a appris avec une profonde affliction et inquiétude l’escalade de la violence comme moyen conduisant à des pertes irréparables en vie humaine. En effet, le jeudi 19 septembre 2019, le Commissaire de Police de Niono, Issiaka Tounkara a été assassiné suite à une manifestation des populations de Niono pour exiger son départ. Selon le communiqué du Ministère de la Sécurité et de la Protection civile lu sur l’ORTM, le bilan humain fait état d’un mort du côté des forces de sécurité ( le Commissaire Tounkara), 22 blessés dont un gendarme et 4 cas graves. Du côté des manifestants, un décès et des blessés. Le bilan matériel : le Commissariat a été saccagé, le magasin d’armes vendalisé, des armes emportés, deux(2) véhicules d’intervention incendiés, deux (2) véhicules particuliers.
À Tombouctou, selon des sources concordantes, des manifestations ont eut lieu également le même jour , ayant entraîné au moins la mort de deux (2) petites filles, 3 véhicule brûlés et une moto calcinée, des maisons incendiées et plusieurs familles déplacées.

AJCAD -Mali condamne avec la dernière énergie cette forme de revendication et d’expression dans un État républicain.

Elle estime que toute revendication pour un changement de gouvernance ou de situation doit se faire dans le cadre du respect des valeurs républicaines.
AJCAD invite les populations à la retenue et à user des voies légale pour se faire entendre.Car, nul n’a le droit de se rendre justice dans la République.

Elle interpelle les autorités sur le péril qui plane sur la République.

En effet, AJCAD estime que les mouvements de revendications qui se multiplient dans le pays prenant des formes violentes sont souvent provoquées par des injustices et le manque d’attention des autorités au besoin des populations.
Donc, elle appelle les autorités à plus de responsabilité pour prendre langue avec les populations et gérer pacifiquement les différends.

En outre, AJCAD interpelle les autorités judiciaires à tout mettre en oeuvre pour mettre en branle la machine judiciaire afin de situer les responsabilités et de sanctionner selon les peines prévues en la matière.

Enfin, Elle présente ses condoléances les plus attristées aux familles endeuillées, prie pour le repos des victimes et prompt rétablissement aux blessés.

Bamako,le 20 septembre 2019
La Directrice

Articles relatives

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Actualité