L’Union européenne retire l’île Maurice de sa liste grise des paradis fiscaux

Articles de l'auteur

croissanceafrikhttp://croissanceafrique.com
Croissance Afrique (sarl) est un Média multi-support qui propose plusieurs rubriques axées sur l’actualité économique du continent, notamment la Finance-secteur, Banque-Assurance, Défense-sécurité, Climats, Agro, TIC, Gestion-Publique, Mine-commodité, communication, Leaders, Electricité et Institutions internationales, Telecom, Hydrocarbure, transport etc.

L’Union européenne (UE) vient de retirer l’île Maurice de sa liste grise des pays considérés comme des paradis fiscaux, a-t-on appris cette semaine de l’agence de presse Reuters.

La liste grise de l’UE répertorie les pays qui se sont engagés à modifier leurs règles fiscales afin de les rendre conformes aux normes européennes. D’après l’institution, le retrait du pays de l’océan Indien de cette liste est consécutif aux respects des engagements qu’il a pris afin de lutter contre l’évasion fiscale. Il intervient après le précédent retrait, en 2018, de la Namibie de la liste noire européenne des paradis fiscaux.

Cette année, Maurice est revenu plusieurs fois dans l’actualité des abus fiscaux qui plombent les ressources financières et fiscales des pays africains. Le pays est considéré comme l’un des plus agressifs en matière d’obtention de fiscalités avantageuses sur d’autres pays africains, dans le cadre du Corporate Tax Haven Index, qui classe les pays et entités territoriales en fonction de leurs capacités à être des paradis fiscaux pour les entreprises.   

Selon des rapports concordants, l’Afrique perd chaque année près de 150 milliards $ dans des circuits d’abus, fuites et fraudes fiscales, et aussi dans le cadre des flux financiers illicites via des trafics divers.

Moutiou Adjibi Nourou

Articles relatives

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Actualité