Pays du Golfe : le resserrement des conditions de crédit des entreprises favorise l’essor d’autres sources de financement (Coface)

Articles de l'auteur

croissanceafrikhttp://croissanceafrique.com
Croissance Afrique (sarl) est un Média multi-support qui propose plusieurs rubriques axées sur l’actualité économique du continent, notamment la Finance-secteur, Banque-Assurance, Défense-sécurité, Climats, Agro, TIC, Gestion-Publique, Mine-commodité, communication, Leaders, Electricité et Institutions internationales, Telecom, Hydrocarbure, transport etc.

Malgré l’amélioration des performances économiques au sein des pays du Conseil de Coopération du Golfe (CCG), les conditions monétaires et financières restent plus strictes qu’avant 2015, écrit Coface dans son rapport sur la question . L’accès au financement demeure l’une des questions clés pour les entreprises, en particulier les petites et moyennes (PME). La croissance des prêts dans la région s’est quelque peu redressée, mais elle reste inférieure à sa moyenne historique.

Plusieurs facteurs y ont contribué. La normalisation de la politique de la Fed en est une autre cause, depuis son annonce en 2013, les banques centrales du CCG ont relevé leurs taux directeurs conformément à sa stratégie de sortie. 

Ces conditions de crédit bancaire difficiles ont forcé les entreprises à rechercher des sources de financement alternatives au cours des dernières années, comme l’émission d’obligations et de certificats d’investissement sukuk, le financement commercial et les introductions en bourse. Mais malgré leur croissance rapide, ces différentes sources de financement ne représentent pas plus de 5 % environ du crédit bancaire habituel. 

Les entreprises du CCG attendent maintenant avec impatience la politique monétaire expansionniste attendue aux États-Unis, qui devrait les aider. 

La croissance des prêts est de retour, mais elle demeure modérée

Comme souvent, le principal point d’interrogation pour les banques du CCG concerne le prix du pétrole (le scénario de référence de Coface est de 65 dollars US par baril de Brent). suivez le liens por la suite:

https://www.financialafrik.com/2019/10/10/pays-du-golfe-le-resserrement-des-conditions-de-credit-des-entreprises-favorise-lessor-dautres-sources-de-financement-coface/

Articles relatives

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Actualité