Présidé par Vladimir Poutine, le premier sommet «Russie-Afrique» ouvre ses portes à Sotchi

Articles de l'auteur

croissanceafrikhttp://croissanceafrique.com
Croissance Afrique (sarl) est un Média multi-support qui propose plusieurs rubriques axées sur l’actualité économique du continent, notamment la Finance-secteur, Banque-Assurance, Défense-sécurité, Climats, Agro, TIC, Gestion-Publique, Mine-commodité, communication, Leaders, Electricité et Institutions internationales, Telecom, Hydrocarbure, transport etc.

RT News 

Avec pour ambition affichée de dynamiser les relations entre la Russie et l’Afrique avec une approche distincte de celle des pays occidentaux, Vladimir Poutine préside avec son homologue égyptien le premier «Sommet Russie-Afrique» à Sotchi.


23 oct. 2019, 09:14

Présidé par Vladimir Poutine, le premier sommet «Russie-Afrique» ouvre ses portes à Sotchi

Avec pour ambition affichée de dynamiser les relations entre la Russie et l’Afrique avec une approche distincte de celle des pays occidentaux, Vladimir Poutine préside avec son homologue égyptien le premier «Sommet Russie-Afrique» à Sotchi.Mise à jour automatique

  • IMPORTANT
  • Mercredi 23 octobre19h06 CET
  • 12h25 CET
  • 11h07 CETAu cours de la dernière décennie, la Russie s’est attelée à renforcer son partenariat avec l’Afrique. Son récent rapprochement avec la République centrafricaine a d’ailleurs provoqué des réactions épidermiques de Paris.Soutien historique de nombreux pays africains dans leur lutte pour l’indépendance, Moscou s’était en effet temporairement éclipsée de la scène africaine durant la décennie 1990 en raison de l’effondrement de l’Union soviétique et des difficultés économiques qui en ont résulté.Elle effectue désormais un retour logique dans un continent en pleine mutation. Alors que s’ouvre ce premier sommet «Russie-Afrique» à Sotchi, retrouvez l’analyse de notre journaliste Malik Acher
  • 10h49 CETLa Russie veut «au minimum doubler» en cinq ans ses échanges commerciaux avec l’Afrique, a déclaré ce 23 octobre le président russe, Vladimir Poutine, ouvrant le premier «Sommet Russie-Afrique», symbole du regain d’intérêt russe pour le continent africain.«Nous exportons actuellement pour 25 milliards de dollars de nourriture, ce qui est plus que nous exportons d’armes qui représentent elles 15 milliards. Et nous sommes capables d’au minimum doubler ces échanges dans les quatre à cinq prochaines années», a fait savoir le chef de l’Etat russe lors de la session plénière de ce Sommet organisé à Sotchi devant plusieurs dizaines de chefs d’Etat africains.
  • 09h32 CET

Les 23 et 24 octobre, le président russe Vladimir Poutine préside le premier «Sommet Russie-Afrique» à Sotchi en compagnie de son homologue égyptien Abdel Fattah al-Sissi. Une trentaine de dirigeants attendus, la participation de plusieurs milliers d’intervenants… avec cet événement, le chef d’Etat russe veut souligner dans les faits l’ambition de son pays dans les relations qu’il entretient avec le continent africain.

Dans une interview diffusée en amont de ce rendez-vous diplomatique, Vladimir Poutine avait fait connaître son approche, qu’il souhaite opposée à celle de certains pays occidentaux qu’il a accusés de pratiquer intimidation et chantage envers leurs anciennes colonies. Moscou préfère ainsi miser sur une approche basée sur le respect de la souveraineté, et sur «une concurrence pour la coopération avec l’Afrique».

La Russie et les pays africains défendront ensemble des intérêts économiques communs, selon Vladimir Poutine qui évoquait dans son interview, des milliards de dollars d’investissements russes en Afrique. Il a par ailleurs proposé de réduire la part du dollar dans les échanges et de passer à d’autres monnaies.

Lire aussi : La Russie pour une concurrence civilisée dans la coopération avec l’Afrique, selon Poutine

Articles relatives

1 COMMENT

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Actualité