Forum Russie-Afrique: Les pays africains tentent d’échapper à la dépendance à l’égard des produits de base.

Articles de l'auteur

croissanceafrikhttp://croissanceafrique.com
Croissance Afrique (sarl) est un Média multi-support qui propose plusieurs rubriques axées sur l’actualité économique du continent, notamment la Finance-secteur, Banque-Assurance, Défense-sécurité, Climats, Agro, TIC, Gestion-Publique, Mine-commodité, communication, Leaders, Electricité et Institutions internationales, Telecom, Hydrocarbure, transport etc.







 


Nous possédons des gisements de pétrole, mais je pense que le Ghana devrait suivre une voie différente. Nous ne parions pas tout sur les produits. La valeur ajoutée est en effet extrêmement importante. Minéraux si abondants en Afrique, est-ce une bénédiction ou une malédiction? <>.



Tous les pays africains riches en produits de base ont souffert ou ont été manipulés, Frank Adu Jr, directeur général, directeur général, CalBank Limited. Aujourd'hui, l'Afrique s'éloigne de la dépendance à l'égard des produits de base, un peu comme l'Inde ou la Chine récemment. La raison est la croissance de la population. La plupart des pays africains ont une croissance démographique annuelle de 24%. <> Si nous regardons le PIB par habitant <> si vous voulez devenir riche, il doit augmenter de 35%. Nous voulons y parvenir par l’industrialisation, Charles Robertson, économiste en chef mondial, Renaissance Capital. Nous travaillons dans le segment grand public d’Internet <>. Nous avons commencé en Afrique du Sud et sommes devenus une organisation internationale d’une valeur d’environ 110 milliards de dollars <>. La Russie est l’un de nos trois principaux marchés, Bob van Dijk, directeur général du groupe Naspers. L'Afrique s'intéresse aux investisseurs russes J'encourage nos partenaires russes à se tourner vers le Gabon. Le Gabon est un pays très stable, Jean-Fidele Otandault, ministre de la Promotion de l'investissement, des partenariats publics et privés, chargé de l'amélioration du climat des affaires de la République gabonaise. Nous avons tout un ministère dédié aux partenariats public-privé pour des projets de plus de 200 milliards <>. Et je voudrais inviter les investisseurs russes à se joindre à nous, Jean-Fidele Otandault, ministre de la Promotion de l'investissement, des partenariats publics et privés, chargé de l'amélioration de la Climat des affaires de la République gabonaise. Ahmed Heikal, fondateur, président du conseil d'administration de Qalaa Holdings, doit attirer des organisations russes qui ne participent pas encore à de telles transactions. Nous recherchons actuellement des investisseurs internationaux, Francis Gatare, président-directeur général de l'Office rwandais des mines et du pétrole.

Daouda Bakary Koné
Source : Croissanceafrique.com

Articles relatives

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Actualité