Mali: L’avenir de la gouvernance de l’Internet au menu d’un Forum à Bamako

Articles de l'auteur

croissanceafrikhttp://croissanceafrique.com
Croissance Afrique (sarl) est un Média multi-support qui propose plusieurs rubriques axées sur l’actualité économique du continent, notamment la Finance-secteur, Banque-Assurance, Défense-sécurité, Climats, Agro, TIC, Gestion-Publique, Mine-commodité, communication, Leaders, Electricité et Institutions internationales, Telecom, Hydrocarbure, transport etc.

Ce jeudi 31 octobre 2019, la salle de cadre de conférence du centre international de conférence de Bamako a servi pour le lancement du forum sur la gouvernance de l’Internet au Mali. Le thème central était: gouvernance de l’Internet pour le développement. Cette rencontre qui se veut un cadre unique pour discuter sur l’avenir de l’Internet au Mali a été ouverte par le ministre de l’économie numérique et de la prospection M. Kamissa Camara. C’était en présence du directeur national de l’économie numérique Hamidou Togo et celui de la SMTD.

Le succès historique et futur de l’Internet en tant que plateforme ouverte et digne de confiance pour l’innovation dépend d’une approche certes décentralisée mais avant tout collaborative et multipartite. Raison pour laquelle une journée entière de réflexion a été axée sur l’utilisation de l’Internet au Mali.

Madame le Ministre Kamissa CAMARA a procédé ce jeudi 31 octobre 2019 à l’ouverture du Forum sur la Gouvernance de l’Internet au Mali (FGI).

Ce Forum sur la Gouvernance de l’internet tire sa crédibilité dans son format. Il a le pouvoir de réunir tous les acteurs de la communauté en ligne afin d’échanger et de définir les meilleures pratiques. Les FGI nationaux et régionaux ont fleuri ces dernières années et ont prouvé leur utilité dans le partage des meilleures pratiques entourant des problèmes concrets tels que la cyber sécurité, le courrier indésirable/spams, la protection des enfants en ligne, etc….

« Deux défis fondamentaux en ce qui concerne le rôle du gouvernement font l’objet d’un débat dans l’Agenda de Tunis et le ministre a exhorté les participants a discuter les contenus de ce qui s’est passé en Tunisie. « c’est la nécessité d’un concept de gouvernance de l’internet qui n’est pas uniquement limité aux gouvernements, mais qui s’étend à une vaste gamme de parties prenantes, y compris à des acteurs qui ne représentent pas l’État, comme certains d’entre vous. », a-t-elle exhorté

Dans son discours d’ouverture Mme le ministre de l’économie numérique et de la prospection Kamissa Camara a affirmé que « le présent cadre qui est un premier du genre dans notre pays, conforte la vision du gouvernement et du chef de l’État maliens qui consiste à mettre l’économie numérique au cœur du développement durable et de la croissance économique du Mali. Parce que nous avons justement un écosystème du numérique en pleine croissance« , dit-elle. Car selon elle, « il existe malheureusement de nombreux défis au respect des données à caractère personnel et aussi des dérives, de plus en plus inquiétantes, sur les réseaux sociaux qui remettent en question les valeurs que sont l’éthique, la pudeur, la dignité humaine et j’en passe« , a-t-elle affirmé.

Elle ajoute par la suite que « ce n’est donc pas anodin que le terme central retenu pour ce forum, à savoir « Gouvernance de l’Internet pour le développement », nous interroge essentiellement sur la manière dont l’utilisation de l’Internet doit être régulée et assainie afin de propulser notre économie nationale », a-t-elle ajouté.

Pour rappelle en 2003 et 2005, des représentants des gouvernements, de la communauté des TICs, de la société civile et du secteur privé se sont rassemblés au Sommet mondial de la société de l’information (SMSI) où ils ont adopté l’Agenda de Tunis pour la société de l’information. Et la « stratégie adoptée alors valorise les rôles et responsabilités de chaque partie prenante et souligne l’importance de la collaboration lors de la recherche de solutions pour une croissance et un développement harmonieux dans l’utilisation de l’Internet ».

Le forum est une promotion de l’Internet au Mali. C’est pourquoi, des panels ont été consacré sur l’éducation à la citoyenneté numérique et la protection des utilisateurs contre les abus sur réseaux sociaux. D’autres panels ont porté sur les défis et enjeux de la protection à caractère personnels mais aussi l’accessibilité pour tous à moindre coût et qualité de service de l’Internet sans oublier les enjeux et le défis de l’entrepreneuriat numérique.

Le Ministre a tenu à saluer la mise en place d’un tel cadre permettant d’aider à orienter les futures prises de décision et l’adoption de nouvelles politiques.

Daouda Bakary Koné

Source : Croissanceafrique.com

Articles relatives

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Actualité