Conférence de presse de l’AJCAD-Mali: Adam DICKO Directrice Exécutive: « le coût du projet Action des jeunes pour la paix est fixé à hauteur de 120 millions 675 mille 824,78 FF CFA »

Ce mardi 14 janvier 2020, l’association des jeunes pour la citoyenneté Activeet la ddémocratie (AJCAD) a procédé à une conférence de presse de présentation de son nouveau projet: « ACTION DES JEUNES POUR LA PAIX ». A l’issu de la rencontre Mme Adam DICKO est la Directrice Exécutive de l’AJCAD, elle affirme que : « le coût du projet Action des jeunes pour la paix est fixé à hauteur de 120 millions 675 mille 824,78 FF CFA », a-t-elle affirmé. La Présentation du projet aux hommes medias a été assurée par Mme Sokona Toungara chargée du projet en compagnie de ses collègues de l’AJCAD dont Mohamed A Traoré et Ousmane Maiga. C’était en présence d’une brochette de journalistes et blogueurs.

A sa prise de parole, la directrice exécutive de l’AJCAD, Mme Adam DICKO explique que : « La vision du projet est renforcer la participation des jeunes dans le processus d’instauration et de consolidation d’un climat de paix (Peace Building) et de sécurité humaine durable dans les communautés et au niveau national« , a-t-elle explique. Pour elle, l’AJCAD veut des choses simples, et qui ont des impacts rapides. Ce n’est pas tout, car, elle ajoute que « le projet est financé par une ONG londonnienne avec l’Association des Jeunes pour la Citoyenneté Active et la Démocratie (AJCAD) et de dire que « le coût du projet: Action des jeunes pour la paix est fixé à hauteur de 120 millions 675 mille 824,78 FF CFA » a-t-elle dévoilé à la presse.

Dans sa présentation, Mme Sokona TOUNKARA affirme que « le projet contient trois axes stratégiques. Le premier axe concerne le renforcement des capacités organisationnelles, institutionnelles et operationnelles des groupements de jeunes et associations oeuvrant pour la consolidation de la paix au Mali. Le deuxième axe: vise un appui aux actions de prévention et de consolidation de la paix et de la cohésion sociale et enfin le troisième axe: est le soutien aux actions tendant à renforcer la sécurité humaine (actions urgentes , socio-economiques et culturelles) », affirme-t-elle, sokona Tounkata. Affirmant également qu’ils existent des partenaires dans plusieurs domaines à savoir dans les domaines institutionnels, des OSC et les leaders traditionnels. Les interventions du projet se tiendront dans cinqs (05) régions du Mali que sont : les régions de Kayes, de Ségou, de Mopti, de Gao et le district de Bamako. Adam Dicko dira à son tour que « le projet vise les initiatives de paix et de la cohésion sociale. Il est à sa phase pilote qui durera une année, renouvelable. L’AJCAD procédera aux identifications des risques lieu à leur propre initiative« , dit-elle.

Notons que l’AJCAD-Mali est créée en 2014 par des jeunes learders engagés pour le developpement et la consolidation de la democratie au Mali. Son objectif est de renforcer les capacites des jeunes à faire face aux defis de la bonne gouvetanace, l’incivisme, la corruption, l’insufisance d’accès aux services sociaux de base par les populations et notamment les jeunes.

Daouda Bakary KONÉ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *