59 ans des FAMas: 20 Janvier 1961-20 janvier 2020, le peuple soutien son armée dans la paix et dans la cordialité


La place d’armes du camp Soundjata Keita de Kati a servi de lieu la célébration du 59e anniversaire de l’Armée Malienne, célébré chaque année, le 20 janvier. C’était sous l’égide du président de la république, chef de l’Etat, chef suprême des armées, Ibrahim Boubacar Keita, en présence des membres du gouvernement, des chefs d’institutions de la république, des ambassadeurs accrédités au Mali, des chefs des organisations internationales accréditées au Mali, des chefs de la hiérarchie militaires, du gouverneur de la région de Koulikoro, des autorités administratives et coutumières de Kati.
Pour respecter la tradition, le président de la république, Ibrahim Boubacar Keita a déposé une gerbe de fleurs au pied du monument dédié aux morts à la place d’armes de du camp Soundjata Keita. Le président IBK, chef suprême des armées du Mali, avant de visiter les différentes troupes, a d’abord salué le drapeau, sous les sonorités de l’hymne national du Mali. Aux bords d’un véhicule de commandement, accompagné du chef d’état major général des armées, le général de division Abdoulaye Coulibaly, il a procédé à la revue des troupes.
Pour le défilé militaire , la place d’armes du Camp Soundjata Keita a enregistré la présence de tous les corps sous les sonorités de la fanfare nationale. Il s’agit des officiers de l’état major Inter Armées, d’une section des Anciens Combattants, du Prytanée militaire, d’une compagnie de l’administration pénitentiaire et de l’éducation surveillée, des eaux et forêts, des douanes, de la protection, de la police nationale, d’une compagnie de soutien, de la garde nationale, de la gendarmerie nationale, de l’armée de l’Air, de l’armée de Terre, d’une section des Forces Anti Terroristes et une compagnie de la Direction du sport militaire.
Avant l’interview avec la presse, le président de la république a visité des engins militaires. Dans son intervention, IBK affirme à la presse que son seul souci aujourd’hui est la vie du soldat malien et non de répondre à qui que ce soit. Le président IBK invite les uns et les autres à mettre le Mali au dessus tout. « Il y a une chose que j’ai aimée aujourd’hui, l’hommage qui a été rendu à nos forces alliées qui se battent avec nous, qui perdent des hommes ici sur le sol malien. Le devoir de décence, de reconnaissance, de gratitude s’impose à leur égard » a laissé entendre le président de la république. Dès lors le président IBK trouve anti malien tout discours contraire. Selon lui, le Mali est un pays de reconnaissance. Il se dit très heureux d’assister aux activités de ce défilé militaire qui commémorent le 59e anniversaire de notre armée. Il affirme qu’aujourd’hui la vie du soldat malien est protégée.
IB KONE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *