Negociation avec les islamistes au Mali: Mohamed Cherif HAÏDARA du CSDM reaffirme son soutien au président Ibrahim Boubacar KEÏTA.

C’est au cours d’un point de presse que le président du conseil superieur de la diaspora a reaffirmé son soutien au président de la Republique , chef de l’Etat Ibrahim Boubacar KEITA « Je soutiens la position du président de la république, parceque j’ai conscience qu’elle est actuellement la seule issue possible pour aller vers la paix », dixit Mohamed Cherif Haïdara, président du CSDM.

Suite à la déclaration du président de la république Ibrahim Boubacar Keita dans un entretien qu’il a accordé à France24 et RFI lors du 33e sommet de l’union Africaine à Addis-Abeba. Dans cet entretien, le président IBK a montré à l’opinion nationale et internationale de la volonté du Mali de négocier avec les chefs djihadistes, Iyad Ag Ghali et Amadou Koufa. Pour soutenir cette initiative du président de la république, le président du Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne, Mohamed Cherif Haïdara a invité les hommes de medias le mercredi 12 février à son siège, sis aux 300 logements pour la lecture d’un communiqué de presse.

Le président Mohamed Cherif Haïdara trouve la situation sécuritaire très préoccupante de notre pays, ce qui a conduit son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Kéita, Président de la République, Chef de l’Etat, à envisager de négocier avec des chefs Islamistes dont Amadou Koufa et Iyad Ag Ghali.


En sa qualité de Président du Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne ( CSDM ), il tient à marquer son accord total à cette décision et apporter son soutien ferme au Président de la République pour cette sage décision adossée, entre autres, à la demande formulée par son peuple dans le cadre du Dialogue National Inclusif.
Pour lui, le président de la République ne pouvait rester indéfiniment sur des positionnements de principe, pendant que son peuple souffre le martyr et que les morts civils et militaires s’accumulent de tous bords y compris parmi les éléments des grandes nations au chevet de notre pays.


Je soutiens la position du Président de la République, parce que j’ai conscience qu’elle est actuellement la seule issue possible pour aller vers la paix a-t-il déclaré . C’était une occasion pour le président du CSDM de rappeler aux hommes de medias d’avoir été le seul à porter cette hypothèse de négociation lors de la « conférence d’attente nationale ». Il se réjouit, enfin, que l’idée a fait son chemin et qu’au plus haut sommet de l’Etat, elle est parue comme une alternative sérieuse. Je ne peux que m’en féliciter et surtout féliciter le peuple malien pour l’avoir fortement recommandée dans le cadre du DNI, a laissé entendre le président Haïdara.


Enfin, il apporte son soutien au Président de la République pour avoir associé l’acte à la parole.


IB KONE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *