COVID-19 : l’incroyable perte des compagnies aériennes (IATA)

L’Association internationale du transport aérien (IATA) a revu ses prévisions de pertes à la hausse de l’impact que pourrait avoir sur le secteur aérien sur la crise du Coronavirus. Selon le président-directeur général de l’Association internationale du transport aérien (IATA), Alexandre de Juniac, vue l’évolution du COVID-19, le secteur du transport pourrait perdre jusqu’à 252 milliards de dollars au lieu de 113 milliards de dollars précédemment, soit une hausse de plus de 50%. Une situation due à l’aggravation de la pandémie causant la multiplication des restrictions dans les différents aéroports du monde.

L’IATA recommande aux pays africains de venir en aide à leurs compagnies aériennes dont les difficultés menacent «des millions d’emplois» directs et indirects. Commentant la situation, Alexandre de Juniac a indiqué : «Il s’agit de la crise la plus profonde jamais traversée par notre industrie, bien plus grave et plus étendue qu’après la crise née des attentats du 11 septembre, l’épidémie de SRAS [en 2002-2003] ou la crise financière mondiale de 2008».

Créée en 1945 à La Havane (Cuba), l’IATA regroupe la majorité des compagnies aériennes du monde (quelque 240 compagnies aériennes, soit 84% du trafic aérien). L’entité a pour but de favoriser le développement du transport aérien en unifiant et en coordonnant les normes et les règlements internationaux.

Ibrahim DIA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *