Coronavirus : le Ghana tend la main au FMI et demande un « décaissement rapide »

Le Ghana a fait une demande au Fonds monétaire international (FMI) pour demander un décaissement rapide de la facilité de crédit pour lutter contre le coronavirus.

« La semaine dernière, le FMI a reçu la demande du Ghana pour un décaissement rapide au titre de la Facilité de crédit pour aider le pays à faire face à l’impact économique de la pandémie de Covid-19 », a déclaré le directeur du Département Afrique du FMI, Abebe Aemro Selassie, repris sur le site web de l’institution. « Nous travaillons d’arrache-pied pour évaluer la demande des autorités et la soumettre à l’examen du Conseil d’administration dès que possible », a-t-il rajouté

Longtemps passé pour l’instigateur d’une rupture entre son pays et le FMI, le président ghanéen Nana Akufo Addo avait déclaré en novembre 2019, en marge de l’Africa Investment Forum (AIF) tenu à Johannesburg (Afrique du sud) que le Ghana n’avait pas rompu, et qu’il entretenait « des relations » avec l’institution.

En rappel, le pays a déclaré mercredi 25 mars, 68 cas confirmés de Covid-19. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *