Ghana: le président Nana Akufo-Addo lance l’initiative 1 milliard de Cedis pour sauver les PME

Le président ghanéen, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, a lancé le mardi 19 mai 2020 un programme de soutien aux micros, petites et moyennes entreprises d’un montant de GH ¢ 1 milliard (173 millions de dollars) destiné à les aider à faire face aux conséquences de la pandémie covid-19. Les PME réalisent 70% du PIB du pays et, en nombre, 92% des entreprises enregistrées. “Cela souligne amplement le rôle important que joue les PME dans la croissance et le développement de notre économie, nécessitant l’attention particulière du gouvernement”, a déclaré le président.

En lançant le programme à Jubilee House, le siège de la présidence, le président Akufo-Addo a expliqué que le déclenchement de la pandémie de coronavirus a eu un impact dévastateur sur toutes les économies du monde, avec une productivité réduite, des pertes d’emplois et une forte baisse des revenus pour le gouvernement, les entreprises, les ménages et les particuliers au Ghana.

Sur les 1,2 milliard de cedis affectés à ce programme, 600 millions de GH ¢ seront décaissés sous forme de prêts à des conditions avantageuses aux PME, avec un moratoire d’un an au maximum et une période de remboursement de deux ans. Le taux d’intérêt sur la facilité de six cent millions de cedi (600 millions de GH ¢) du gouvernement est de trois pour cent (3%).

En outre, certaines banques participantes fourniront un financement de contrepartie négocié à hauteur de 400 millions de GH ¢, soit au total 1 milliard de GH ¢ pour les décaissements au titre de ce programme de soutien aux entreprises, l’ensemble du plan devant attirer quelque 180 000 bénéficiaires à travers le pays. Les fonds devant être gérés par l’office national en charge des PME (National Board for Small Scale Industries, NBSSI) et supervisés par un comité des prêts, composé d’un représentant chacun des ministères des Finances et du Commerce et de l’Industrie, d’un représentant de la NBSSI et d’un représentant des banques participantes. Le cabinet d’audit KPMG agira en tant que conseiller technique du programme.

 Kosi Yankey Ayeh, directrice générale de la NBSSI.

«Le décaissement des fonds sera effectué par l’intermédiaire des banques participantes. La transparence et la responsabilité seront les maîtres mots du fonctionnement du programme », a insisté le président.

Le président Akufo-Addo a indiqué que le programme ciblait les PME des secteurs formel et informel, qui ont été touchés par le ralentissement économique causé par la pandémie. Les PME des secteurs en croissance ayant besoin de capitaux supplémentaires pour développer leurs activités afin de répondre à la demande croissante de Produits et services liés à COVID-19 sont également éligibles. Les secteurs bénéficiaires comprennent l’agro et les agro-entreprises, la manufacture, l’ eau et l’assainissement, le tourisme et l’hôtellerie, l’éducation, l’industrie agro-alimentaire, la technologie, le transport, le commerce, les soins de santé et produits pharmaceutiques, les textiles et habillement. Les entreprises candidates sont priées de télécharger la demande sur le site de la NBSSI.

«Un total de quatre-vingt-dix-neuf (99) employés est la limite d’emploi pour toute entreprise admissible. L’entreprise admissible sera encouragée à appartenir à une association ou à un groupe professionnel et à être inscrite auprès de l’INSNBé. Le processus de candidature se termine le samedi 20 juin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *