Côte d’Ivoire : Avec des réserves de 24,854 milliards Fcfa, l’AIRMS veut transférer ses valeurs mobilières à la CDC-CI

La collaboration entre la Caisse de dépôts et de consignation de Côte d’Ivoire (Cdc-CI)  et l’Agence Ivoirienne de régulation de la mutualité sociale(Airms) vient de se formaliser, ce mercredi 27 mai, par une signature de partenariat entre les deux institutions envisagée depuis octobre 2019.

Par cet acte, Lassina Fofana, le directeur général de la Cdc-CI, et la directrice générale de l’Airms, Colette Koné facilitent la mise en œuvre de la loi n°2018-574 du 13 juin 2018 portant création, attributions, organisation et fonctionnement de la Cdc-CI, à disposer  des valeurs mobilières des sociétés et caisses mutualistes, notamment les mutuelles sociales immatriculées et leurs structures faitières tout comme des comptes desdites sociétés inscrites désormais dans leur livres.

Selon la patronne de l’Airms, la Côte d’Ivoire compte à ce jour 35 mutuelles sociales immatriculées au registre national d’Immatriculation, pour une population couverte estimée à environ 1 500 000bénéficiaires. Soit un taux de couverture d’environ 6,25% de la population ivoirienne. « Ce taux qui n’englobe que les mutuelles régulièrement constituées représente, à n’en point douter, un véritable indicateur de performance quand on sait que seuls 10% de la population ivoirienne bénéficient d’une assurance maladie ».

Dotées de plus  24 milliards Fcfa de réserves générées par leurs activités en 2018 contre 25,623 milliards Fcfa en 2017, les mutuelles sociales brassent plus de 51 milliards Fcfa  comme volume global des cotisations, selon les chiffres 2018-2017 de l’Airms. Des performances qui peuvent être améliorées d’autant plus que 62% des mutuelles sociales ne mènent aucune activité de placement. « Alors que celle-ci peut renforcer considérablement leur capacité financière et favoriser une meilleure prise en charge des mutualistes », conseille Colette Koné. Qui a remercié le directeur général de la Cdci-CI, Lassina Fofana pour tous les efforts consentis pour le rayonnement en Côte d’Ivoire dans la protection sociale sinon dans la mutualité sociale , dont une grand partie de ces membres exercent encore dans l’informel. Pour Lassina Fofana sa Caisse se met entièrement à la disposition des structures étatiques et non étatiques dans le cadre de la garantie et de la sécurisation des fonds.

PAr Youssouf MAGATE/ Financialafrik.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *