Chine: En s’immisçant dans les affaires de Hong Kong, les politiciens américains s’attirent le feu

Par la radio chine Internationale

Un homme noir résident de l’Etat américain de Minnesota est mort lundi après qu’un policier blanc l’avait maintenu à terre avec un genou sur le cou, malgré ses appels à la pitié. Cet incident a suscité des violentes manifestations dans plus de 70 villes américaines. Des manifestants se livrent à des actes de violences, saccageant et pillant des magasins. Certains édifices sont incendiés. Et des scènes similaires se sont également produites l’année dernière à Hong Kong.

Cependant, tout le monde a constaté une scène dramatique: il semble que les hommes politiques américains capricieux ont complètement oublié comment ils avaient soutenu les activités de violence dans les rues de Hong Kong. Ils ont qualifié les manifestations survenues à travers les Etats-Unis d’«émeutes». Ils ont en outre menacé de directement «ouvrir le feu» et mobiliser l’armée pour réprimer. En réalité, ce « scénario àdouble critère», mis en scène par les politiciens américains, a révélé au monde la confusion du noir et blanc et la négligence de la justice dont font preuve ces hommes politiques à la recherche des faveurs électorales.

Selon les médias hongkongais, entre 1995 et début 2015, la Fondation nationale de la Démocratie des Etats-Unis, fondée en vertu de la législation du Congrès américain, a financé à hauteur de plus de 3, 95 millions de dollars les activités des forces de l’opposition de Hong Kong. Depuis l’éclatement des agitations et troubles liés à un projet de loi d’extradition, cette fondation a agi de connivence avec les fauteurs de troubles en vue d’organiser « la révolution de couleur » à Hong Kong. Le vice-président américain Mike Pence, le secrétaire d’Etat Mike Pompeo et la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi, ont tous rencontré les chefs des forces anti-chinoises de Hong Kong.

Pour cela, John Ross, chercheur britannique de renom, a, à travers les réseaux sociaux, fait une comparaison entre les situations à Minnesota et à Hong Kong. Il est évident, dit-il, que la police de Minnesota a tué et violé les droits de l’homme, chose que la police de Hong Kong n’a pas fait. Ces réflexions de John Ross montrent plus clairement que certains politiciens américains ne pensent qu’à gagner les votes et autres avantages politiques en contrant le développement de la Chine au détriment du bien-être de la population hongkongaise!

Il y a quelques jours, le dirigeant américain a menacé de prendre des actions contre la Chine, notamment révoquer le traitement commercial préférentiel dont bénéficie Hong Kong. Le but n’est que de freiner le développement de la Chine en sapant Hong Kong.

La perfidie retourne sur son auteur. Pendant la dernière décade, la balance commerciale favorable des Etats-Unis vis-à-vis de Hong Kong s’est élevée à environ 297 milliards de dollars. Un chiffre que les Etats-Unis n’ont jamais réalisé avec leurs autres partenaires commerciaux à travers le monde. En 2019, le volume total du commerce entre Hong Kong et les Etats-Unis a dépassé 517 milliards de dollar de Hong Kong, tandis que les exportations des articles hongkongais aux Etats-Unis n’ont représenté que 3, 7 milliards de dollar de Hong Kong. Si les Etats-Unis persistent dans cette voie, leurs exportations subiront un coup dur.

Le gouvernement chinois se montre inébranlable pour sauvegarder la souveraineté nationale et appliquer le principe « Un pays, deux système ». La Chine s’oppose fermement à toute ingérence dans les affaires de Hong Kong venant de n’importe quelle force extérieure. Si les politiciens américains continuent à jouer le jeu sur Hong Kong, ils risquent d’attirer les ennuis sur eux-mêmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *